Les manifestants se trompent de colère

par · 30 septembre 2012

L’affiche appelant à la manifestation indiquait que le NPA, Lutte Ouvrière, le POI, SUD, Solidaires, etc… n’appelaient pas à la manifestation même si certains étaient présents. C’est une indication mais c’est le texte de l’appel qui donne sens à notre interpellation.
En effet, l’affiche appelait à manifester contre l’austérité et pour l’Europe solidaire. Ce n’est pas le mauvais traité qui va provoquer la crise. C’est la crise qui a provoqué un mauvais traité. Ce n’est pas ce traité qui va provoquer l’austérité, c’est l’austérité qui va être traitée par ce texte. Ce n’est pas le traité qui impose de réduire les déficits, ce sont les déficits qui imposent un ajustement budgétaire. Ce n’est pas le traité Merkel/Sarkozy qui permettait de sortir de la crise. C’est le nouveau compromis qui permettra de commencer à le faire.

Alors nos amis se trompent de colère. Ils veulent comme nous l’Europe solidaire ! Refuser le compromis de Bruxelles c’est renchérir nos taux d’emprunts, c’est repousser la taxation des mouvements de capitaux, le rachat de la dette par la BCE -premier pas vers la mutualisation… enfin, c’est repousser le début du plan de relance

 

Les commentaires1 Commentaire

  1. topaz dit :

    La colère n’a pas changé de camp, elle est plutôt fidèle dans le changement. Sur les banderolles des manifestants, on pouvait lire « non au Merkozy », sauf que c’est la gauche au pouvoir qui demande de ratifier un traité peu amendé, qu’elle a tant combattu dans l’opposition. Alors la voix de la défense est à l’image de ce post, pas très convaincante pour les sceptiques, même si ce traité européen est incontournable. Face à la crise, il n’y a plus de droite et de gauche, d’opposition et de majorité, il y a urgence.