Les commentaires1 Commentaire

  1. topaz dit :

    Jean-Marc Ayrault n’est pas énarque (ce n’est pas une référence) ni collaborateur. Jusqu’à preuve du contraire il est le premier ministre de la France. Il a bien réagi dès ce matin au dérapage de Vincent Peillon. La droite qui gesticule a oublié les couacs pas si lointains. Ce n’est pas un exercice facile de s’exprimer à la télévision et la plupart des ministres -qui ne l’ont jamais été- manquent d’expérience, médiatique et parfois tout court.

    Les oeuvres d’art proviennent soit d’un héritage, soit d’une acquisition volontaire. Dans les deux cas, elles échappent à l’ISF, sauf que, un contribuable qui dispose d’un certain capital et qui choisit de l’investir dans une résidence secondaire, dans un bateau, dans un avion, sera redevable de l’ISF sur ces biens acquis. S’il choisit d’acquérir avec le même capital des tableaux de maître, il ne paiera aucune taxe. Pas très équitable, pas très socialiste. Nicolas Sarkozy n’a pas le droit de passer 3 jours sur le bateau de Bolloré, mais François Hollande a le droit de céder aux pressions de ses amis collectionneurs. Exemple et transparence. Ils ont tort tous les deux. Quant à Jack Lang et Laurent Fabius, ils sont trop impliqués pour s’exprimer sur ce sujet, lièvre levé non pas par la droite, mais par un député PS et verrouillé par la commission des finances de l’Assemblée nationale.

    Quant au parti socialiste, il va falloir lui rendre son aura. François Hollande ne pourra pas faire cavalier seul dans son château.