Intervention au colloque « Barack Obama » de la fondation Jean Jaures

par · 20 octobre 2012

L’espoir s’est-il évanouis depuis l’élection de Barack Obama ? L’espoir d’un changement radical, peut-être ! Barack Obama a agi dans un univers contraint par la crise, les crises économique, financière, climatique, géopolitique mais aussi politique avec la droitisation du Parti Républicain au Congrès, l’émergence puis l’installation du Tea party et la critique des libéraux sur la tiers mondialisation de l’Amérique. La vie politique est aussi plus difficile à cause de la puissance du monde financier et entièrement dominée par les 3G « god, guys et gun ». Tout cela pèse sur le bilan de Barack Obama. Il n’en reste pas moins qu’il a évité une grande récession. Il a encadré la spéculation bancaire. Il a inventé le début d’un état social avec l’assurance maladie et exercé dans le domaine international un leadership apaisant. Un bilan globalement positif alors que l’élection de Mitt Romney annonce un retour aux années bush père.

catégorie Ecrits, Expressions

Les commentaires2 Commentaires

  1. topaz dit :

    On parle beaucoup de mariage et d’adoption, de droit de la famille. C’est dans l’air du temps. Les familles recomposées sont de plus en plus nombreuses, parce qu’aujourd’hui, on aime plusieurs fois dans l’espace d’une vie. On parle peu de divorce, de re-mariage et de leurs implications sur la famille. Pourtant, là encore, les enfants sont aux premières loges pour ferrailler avec la seconde épouse. A l’aune de mon expérience -une succession toujours pas réglée à l’heure de la prescription des 5 ans du décès de mon mari- je recommande à tous de mettre bon ordre dans leurs affaires et de faire régulièrement des simulations auprès de leur notaire -les lois et les jurisprudences évoluent comme un train à grande vitesse prêt à vous écraser- C’est nécessaire et c’est préventif pour éviter tant de tracas ultérieurs … à ceux qu’on aime.

  2. topaz dit :

    Probablement. Et puis, de là où il est parti, 4 ans c’est trop court pour Barack Obama. Il mérite qu’on lui donne les moyens de poursuivre son action.