Copé, Fillon: Un débat à trois !

par · 26 octobre 2012

Le débat entre le Secrétaire général de l’UMP et l’ancien Premier ministre pour le poste de président de l’UMP  fut un débat à trois. Tant l’ancien Président fut présent dans le ton, le souffle, les postures de Jean-François Copé. Tant il fut la référence de François Fillon. Bien sûr il s’agira de marginaliser Sarkozy une fois élu. Mais ce faisant, Sarkozy s’est relégitimé via les deux compétiteurs. Échappant ainsi au destin de Valéry Giscard d’Estaing, le voilà troisième homme du duel, plaçant ses hommes dans chaque camp.

C’est le premier enseignement: la droite est « sarkodépendante ». Cela veut dire qu’elle ne peut exercer un droit d’inventaire du sarkozysme et de sa pratique du pouvoir. En même temps il y a une divergence stratégique entre les deux hommes qui recouvre le problème de la droite. L’alliance conflictuelle certes, mais l’alliance des idées d’abord avant celle des urnes avec le FN chez Copé. La tentation du « et/et » chez Fillon: et le FN et l’UDI. Ce fut éclairant ! Mais pour l’un comme pour l’autre est-ce praticable ? La droite UMP est dans un pat stratégique. C’est le deuxième enseignement de la soirée. Voilà la vraie raison de son agressivité vis-à-vis du gouvernement de gauche. Bref une compétition en trompe l’œil.

catégorie Ecrits, Expressions

Les commentaires1 Commentaire

  1. martel dit :

    ET LE VAINQUEUR EST …MARINE LE PEN