Bon congrès, beaux discours, bonne séquence.

par · 28 octobre 2012

Nous appelions la contre offensive de nos vœux. Elle est venue. Nous demandions du sens. Il est venu sous la forme du nouveau modèle. Nous voulions l’union ce fut le cas. Harlem a prononcé un discours de bonne facture, combatif contre la droite, déterminé sur les engagements de campagne de François Hollande. Il a réaffirmé le droit de vote des étrangers et le non cumul des mandats sous les applaudissements. Je suggère maintenant qu’on se l’applique par une campagne nationale pour le droit de vote et qu’aucun membre du secrétariat national ne cumule de mandats. Voilà qui au delà de la parité réaffirmée, ferait du PS un parti exemplaire. En attendant un bon congrès.

Les commentaires1 Commentaire

  1. topaz dit :

    Beaux discours et bon congrès … Pour qui ? pour les caciques socialistes présents qui se sont tous congratulés ? Quid des militants ? Les échos dans la presse sont plus mitigés.
    Si j’étais encartée PS, je serais en colère. Le PS a réussi sa primaire et gagné la présidentielle. Il a raté le rendez-vous militant de son premier congrès et, en amont, la modalité de désignation de son premier secrétaire. Hollande règle ainsi ses comptes avec Aubry -la gauche molle de la primaire- et avec DSK -surtout pas son poulain impossible à mater- C’est une posture qui n’est pas courageuse, c’est une imposture pour les militants. Dans l’opposition on a besoin de leurs voix, au pouvoir on se passe de leur avis.