Pétition pour le droit de vote ! Nous n’abandonnerons pas ! Nous voulons le vote des étrangers !

par · 30 octobre 2012

Entre l’appel de Jean-François Copé à la guerre civique et l’appel des patrons à la guerre du CAC, nous assistons à une véritable tentative de déstabilisation, en tout cas d’intimidation.

Tout cela se rejoint sur le fond et la forme. A travers des mots qui divisent les Français, on veut indiquer que l’action gouvernementale est illégitime, inopportune et inadéquate. Bref on conteste le vote des Français puisque François Hollande a été élu en étant clair sur ces sujets, le droit de vote des étrangers au élections locales, par exemple.

Il faut cesser de reculer, de tergiverser, de biaiser ! Et s’engager dans la contre-offensive conte la droite, convaincre l’opinion pour faire triompher ce droit élémentaire.

Il ne s’agit pas d’opposer la lutte sur les questions de société aux questions économiques, il faut être à l’offensive pour mobiliser la société et contre la droite partout.

Je lance une pétition nationale pour le droit de vote des étrangers:

« Nous soussignés, demandons que la parole du peuple soit respectée. Le droit de vote des étrangers aux élections locales était dans le programme du candidat François Hollande. Le droit de vote renforce la cohésion de nos centres urbains. C’est un point d’appui pour l’intégration laïque. Derrière le refus du droit de vote, il y a la hantise du métissage, de la perte de l’identité française. La France garde son identité quand elle conquiert des droits et la perd quand elle se referme sur une nostalgie. La France ce n’est pas une ethnie, mais la rencontre d’une Histoire et de la République dont le fondement est l’égalité. Nous n’abandonnerons pas ! Nous voulons le vote des étrangers ».

 

Les commentaires18 Commentaires

  1. Wortham Françoise dit :

    Il faut que les résidents étrangers puissent voter aux élections locales et ce, dès les Municipales de 2014. D’abord parce que F. Hollande l’a promis et avec lui tous ceux qui ont fait du porte à porte dans les quartiers populaires.
    Pensez vous que les résidents étrangers meldois aient envie de se débarasser de Copé ? Oui, bien sûr, ce ne sont pas des voleurs de pains au chocolat mais des citoyens étrangers qui voudraient bien pouvoir circuler librement, voter pour leur vie de tous les jours sans avoir une meute de policiers municipaux à leurs trousses. C’est triste la vie à Meaux pour les étrangers en situation régulière qui travaillent dans la région depuis plus de 10 ans !
    Et il n’y a pas que Meaux, bien sûr.

  2. Patricia THIERY dit :

    Oui au droit de vote des étrangers, au nom des valeurs de notre République : par volonté d’égalité et de fraternité. Et parce que le vote est une des expressions de la liberté. Merci à notre député Jean-Christophe Cambadélis de soutenir ce projet de loi.

  3. Michel GARNIER dit :

    Pourquoi faire une distinction entre des étrangers communautaires et non-communautaires ? Parmi ces derniers, beaucoup sont originaires de nos anciennes colonies ! Tous participent à la vie au moins locale, paient des impôts, des taxes. Des Français fortunés, plus ou moins célèbres, n’hésitent pas à s’offrir un « pied-à-terre » dans des paradis fiscaux pour ne pas participer à une répartition solidaire d’une richesse qu’ils doivent au moins autant à leurs compatriotes qu’à eux-mêmes. Pourtant ces « bons » Français savent profiter des avantages sociaux de notre pays (santé notamment) et peuvent voter à toutes les élections… Et surtout, ce droit de vote sera un pas important vers l’intégration de ces personnes dans notre société. Le Front Populaire a « raté » de droit de vote pour les femmes ; il ne faudrait pas que la gauche « rate » celui-ci surtout en cette période de repli étroitement hexagonal.

  4. Mat dit :

    Il s’agit d’un droit de vote des residents et non un droit de vote des etrangers. Cette nuance importante pourrait faciliter son adoption..

  5. Novelli MO dit :

    Ecologiste, pour le droit de vote aux élections locales, je souhaite aider le Parti Socialiste à tenir ses engagements électoraux. Je salue l’initiative de Mr Cambadelis.

  6. youssoufa dit :

    Je suis de gauche et je suis inquiet de la.situation politique hésitante de la gauche.Conscient que le gouvernement ne peut sortir le pays du gouffre de dix ans de la droite au bout de six mois mais voir les couac et le recule du gouvernement peuvent faire regreter Sarkozy.
    Pas pour moi car je ne voterai jamais à droite mais aux français qui ont fait confiance à la gauche.il fait une ligne bien dure et surtout tenir les promesses de campagne
    .

  7. Mbeunfeu Françoise dit :

    Le principe de réciprocité est stupide : que deviennent les étrangers installés en France pour des raisons politiques, alors que leur pays d’origine – et ils sont nombreux- ne respectent même pas le droit de vote de leurs citoyens ? Faut-il attendre que les républiques bananières -où la France n’a eu de cesse de se compromettre- deviennent démocratiques pour que leurs ressortissants accèdent au droit de vote local en France ? Cruel, non ?

  8. Maestracci dit :

    La réciprocité est une bêtise…cela voudrait dire que dans le domaine judiciaire si un américain (USA) ou un chinois ou bien d autres, est jugé en France, au nom de la non réciprocité, il faudra lu couper la tête ou mieux le passer à la chaise électrique….alons soyez honnêtes, dites que vous êtes contre et c est louable, mais ne vous accrochez pas aux branches vermoulues.
    Ghjiseppu maestracci….Catena.

  9. Buchon Christophe dit :

    Lorsqu’il s’agit de leur faire payer les impôts locaux on ne s’occupe pas de leurs origines. Puisqu’ils paient, ils doivent avoir droit au chapitre.
    Encore une fois, je tremble à l’idée que pour ce Président comme pour bon nombre de ces prédécesseurs, les promesses faites aux électeurs n’aient été que boniments.

  10. raynaud dit :

    oui si la réciprocité du pays de l’étranger en question est acquise. comme cela se pratique dans certains pays européens.

  11. Faure Boris dit :

    Je signe cette pétition. Il est très important que notre engagement de campagne soit tenu. Cela demande bien sûr de la pédagogie politique et du courage; Nous devons le faire. Nous allons le faire.

    Amitiés socialistes
    Boris FAURE (candidat à la responsabilité de Premier secrétaire fédéral à la responsabilité de Premier Secrétaire Fédéral)

  12. pette dit :

    Je suis pour le vote des étrangers aux élections local car comme tout le monde ils payent des impôts locaux, c’est donc normale qu’ils puissent participer à ce qui se passe dans leurs villes et villages.

  13. olivier dit :

    les europeens l’ont déjà le droit de vote. Moi, je ne peux donner ma voix dans aucun autre pays non europeen ; c’est simple : donnant donnant. Sinon on passe pour des imbeciles !

  14. Thierry Meyer dit :

    Je serais prêt à signer la pétition et à soutenir la modification de la loi, sous réserve d’un détail qui me parait important : la réciprocité. Installé au Maroc, en Tunisie ou au Sénégal, pourrais-je y voter ?

  15. LEROYER Monique dit :

    La France, située au bout de l’Europe, est un melting-pot des flux est/ouest et nord / sud. C’est ainsi depuis l’aube de l’histoire humaine.

    Tout rejet de l’autre quelque forme qu’il prenne est générateur de comportements illégaux. La reconnaissance de la valeur professionnelle et morale est le gage de la paix intérieure. L’accueil de l’autre est donc primordial.

  16. La pétition de Jean-Christophe Cambadélis est une excellente idée.

    D’autant que si la promesse du droit de vote des étrangers n’était pas tenue, ça aurait de lourdes conséquences lors des prochaines élections.

    Messieurs Hollande et Ayrault ne doivent surtout pas trahir leurs électeurs, ni sur le droit de vote des étrangers, ni sur d’autres sujets tel que l’ouverture du don du sang aux gays et bisexuels masculins.

    Les promesses de François Hollande faites pendant la campagne présidentielle doivent être tenues.

  17. Engrand dit :

    Cher Jean-Christophe

    Tous mes voeux pour porter ce beau projet d’accessibilité du vote étranger pour les élections locales.

    Votre trempe facilitera grandement ce challenge.

    Cette fois-ci, il ne devra être remis aux calendes grecques, sous peine de frilosité recurrente.

    Merci à Vous, cher ex soldat de Martine.

  18. Mareschal André dit :

    Je suis pour le vote des étrangers aux élections local car comme tout le monde ils payent des impôts locaux, c’est donc normale qu’ils puissent participer à ce qui se passe dans leurs villes et villages.