Mois novembre 2012

30 Nov

7 Comments

L’UMP, tout est une affaire de temps !

par

Jean-François Copé et François Fillon savent que s’ils s’abdiquent, ils ne reviendront plus. Si ils persistent ils perdront tout. Et ils subissent la pression de leur entourage qui goûtent peu la tentation du suicide.

Alors ne rien faire, gagner du temps, jouer sur l’inertie peut-être tentant. Mais pour cela il faut des troupes et des nerfs.

En attendant cette guerre de l’UMP qui décompose la droite, ouvre un champ de développement au national populisme qui surfe déjà sur le chômage de masse et une économie en récession rampante. La gauche doit donc se rassembler car il ne faudrait pas ajouter à la décomposition la division. On a tort de croire que cette situation serait favorable au PS au pouvoir. Il suffit de voir les sondages.

30 Nov

1 Comment

[Communiqué du PS] Etat palestinien: un pas vers la paix

par

L’Assemblée Générale des Nations Unies a aujourd’hui reconnu en son sein l’Etat palestinien comme un Etat non-membre. Ce vote fait de la Palestine le 194ème Etat de l’Organisation des Nations Unies et constitue un pas important vers la reconnaissance d’un Etat palestinien souverain et viable.

Le Parti socialiste se réjouit de ce vote de l’Assemblée générale de l’ONU, ainsi que de la position de la France, qui avait annoncé sa décision de soutenir cette adhésion, conformément aux engagements pris par le Président de la République.

Le Parti socialiste souhaite que, désormais, seule se fasse entendre la voix des négociations entre Israël et la Palestine, pour parvenir à la création d’un Etat palestinien souverain vivant à côté de l’Etat d’Israël, en paix et en sécurité. Il est temps que les peuples de la région, particulièrement le peuple israélien et le peuple palestinien connaissent une paix juste et durable.

29 Nov

1 Comment

Tunisie: appel au dialogue

par

Depuis deux jours, la ville de Siliana au sud-ouest de Tunis est le théâtre des manifestations du mécontentement populaire qui ont malheureusement été entachées de violence et qui ont fait plus de 200 blessés parmi les manifestants. La principale centrale syndicale de Tunisie (UGTT), a appelé la population à une nouvelle manifestation aujourd’hui.

Le Parti socialiste, solidaire des objectifs de la révolution tunisienne, exprime ses vives inquiétudes face à la violence, notamment quand il s’agit des manifestations pacifiques et des revendications légitimes.

Il invite toutes les parties à la retenue et au dialogue.

27 Nov

5 Comments

Un séisme parlementaire

par

120 parlementaires avec François Fillon, si cette nouvelle était confirmée dans les jours qui viennent, elle marquerait une rupture majeure dans l’opposition.  Elle est d’une violence inouïe car elle vise à demander une réélection et donc paralyse l’UMP. Elle met une pression forte sur Jean-François Copé qui, s’il acceptait s’abimerait encore plus. Elle oblige les non alignés, Nathalie Kosciusko-Morizet, François Baroin, Bruno Lemaire etc. à choisir leur camp qui n’est plus seulement François Fillon/ Jean-François Copé mais pour ou contre la réélection.

C’EST LE CHOC DE DEFIANCE A L’UMP ! Il  donne du temps à François Fillon, avec le vrai faux semblant de l’union via la réélection, pour installer sa dissidence. Cette décomposition en direct de la droite a une apparence François Fillon/ Jean-François Copé. Mais elle a une réalité le désaccord latent sur le bilan du sarkozysme. Gageons que les deux camps y pensent. Mais ils se sont mis dans l’impossibilité de peser. Il reste maintenant la fracture ouverte conduisant au désamour de l’électorat de la droite classique. Le Front National surfant sur la double crise économique et politique à droite, va être en position de force. Car ce que personne ne voit c’est qu’un centre UMP affaiblit laisse libres les alliances à la base lors du 2e tour des prochaines élections municipales. En l’état on va tout droit vers un choc national populiste aux prochaines municipales.

 

26 Nov

Commentaires fermés sur République Démocratique du Congo: L’Appel de Goma

République Démocratique du Congo: L’Appel de Goma

par

A l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes du 25 novembre 2012, la Ministre déléguée chargée de la Francophonie, Yamina Benguigui, a lancé l’appel de Goma pour la protection des femmes et des enfants victimes de violences sexuelles et d’enlèvements massifs dans la province du Nord-Kivu en République démocratique du Congo.

Le Parti socialiste salue l’initiative de la Ministre. Elle vient à nouveau alerter l’opinion publique et les Etats de la Francophonie sur ces violences insupportables dans le plus grand pays francophone, où le viol est devenu la principale arme des groupes armés de tous bords.

Le 21 novembre 2012, à l’initiative de la France, le Conseil de Sécurité des Nations Unies adoptait à l’unanimité la résolution 2076 qui, parmi d’autres injonctions, condamnait les violations des droits de l’homme. Le Parti socialiste se félicite de l’adoption de cette résolution. Il réitère son inquiétude sur l’aggravation de la situation humanitaire à l’est de la RDC, et souhaite une mobilisation internationale accrue sur le sort des femmes et des enfants victimes du conflit actuel.

25 Nov

6 Comments

75 000 signatures: initiative unitaire vite !

par

75 000 signatures pour le droit de vote des étrangers aux élections locales, une initiative unitaire vite !

La pétition pour le droit de vote rencontre un grand succès. Elle a pour but d’aider à un rapport de force pour gagner sur cette belle cause. Mais seule elle ne peut que témoigner. Voilà pourquoi j’ai engagé des discussions avec tous ceux qui ont pris des initiatives en ce sens. Il faut trouver les moyens pour une initiative unitaire en janvier. Le mieux serait que la coordination de la gauche que va fonder Harlem Désir s’en empare. Mais à défaut, partis, associations, syndicats devraient créer une coordination. Voilà ce que je propose à chacun et à chacune pour faire de l’année 2013 une année de lutte et d’initiatives pour faire triompher ce nouveau droit !

23 Nov

Commentaires fermés sur Négociations budget européen 2014-2020

Négociations budget européen 2014-2020

par

Dans cette période de crise en Europe, l’adoption par les 27 Etats membres d’un budget européen 2014-2020 permettant de relever les défis de la solidarité, de la croissance et de l’emploi est une nécessité et constituerait un signal politique fort pour les citoyens européens.

Le Parti socialiste soutient les efforts du Président de la République visant à obtenir un accord à l’issue du Conseil européen qui se tient actuellement à Bruxelles. Le blocage par David Cameron ne doit pas empêcher l’Europe d’avancer.

De ce point de vue, la nouvelle proposition présentée hier soir, à l’issue d’une série de rencontres bilatérales, par le Président du Conseil européen Van Rompuy constitue un signe encourageant par rapport aux orientations présentées la semaine dernière par le Conseil et au regard des coupes budgétaires drastiques défendues par plusieurs pays, au premier rang desquels la Grande Bretagne.

Cette nouvelle proposition donne partiellement satisfaction aux positions de la France concernant les moyens alloués à la PAC et à la politique de cohésion.

Le Parti socialiste considère toutefois que ces avancées doivent etre complétées, notamment s’agissant des crédits attribués aux investissements en faveur de la compétitivité et de la croissance, ainsi qu’au Programme Européen d’Aide aux plus Démunis (PEAD), dont l’enveloppe serait amputée de près de 1 milliards d’euros. Il invite donc les Etats membres à poursuivre les échanges et les négociations pour parvenir à un compromis satisfaisant pour le projet européen et les citoyens. De ce point de vue, le contenu de l’accord doit primer sur le calendrier.

23 Nov

4 Comments

Une situation préoccupante

par

L’implosion de l’UMP en trois tronçons est préoccupante au-delà des sourires passagers. Il y a de fait une « UMP Copé » sorte de reconstitution d’un RPR dur, une UMP de style Balladurien et une UMP « Borlooïsée ». Ce qui fait du Front National une force relativement équivalente de chaque fraction de droites. Évidemment ceci donne de l’air au président Hollande et à son gouvernement Ayrault. Si ce n’était ce désamour sondagier, injuste mais réel, pour ces derniers. Les écologistes sans réelles prises, l’extrême gauche divisée, les syndicats accaparés par leur succession. Et tout ceci dans une situation où le chômage monte dangereusement. Voilà qui me dit rien qui vaille. La France est mûre pour une vague nationale-populiste au moment où l’Europe refuse de se donner les moyens de rebondir. C’est très préoccupant…

 

23 Nov

Commentaires fermés sur Égypte : l’état de droit doit prévaloir

Égypte : l’état de droit doit prévaloir

par

Le président égyptien Mohamed Morsi s’est arrogé le pouvoir de prendre lui-même des mesures exceptionnelles pour « protéger la révolution », déclare-t-il, et sans qu’aucune autre institution ou contre-pouvoir ait son mot à dire.

Les partis de l’opposition ont unanimement dénoncé cette décision comme une tentative du parti au pouvoir – détenteur déjà des pouvoirs exécutif et législatif – de contrôler le pouvoir judiciaire et d’instaurer un régime autoritaire.

Le Parti socialiste exprime également son inquiétude et réaffirme que la protection des acquis de la révolution passe précisément par l’instauration de la démocratie et de l’état de droit. Il exprime sa solidarité avec le peuple égyptien et les forces démocratiques qui dénoncent les dérives liberticides et attentatoires aux principes démocratiques.

 

22 Nov

3 Comments

UMP: L’odeur de la scission

par

La culture bonapartiste s’accorde mal avec la démocratie partidaire. Les procurations, les tripatouillages de toutes sortes ont eu raison de l’imitation des primaires citoyennes du Parti socialiste. Aujourd’hui tout indique que nous sommes au bord de la scission à l’UMP. Il y a fracture morale évidemment mais aussi stratégique entre les deux droites. Après les péripéties du jour où la commission (COCOE) avait oublié 3 fédérations, rien que cela ! Et en présence des deux camps autour de la table en plus. Quand on pense que les mêmes nous traitent d’amateurs… Bref, Jean-François Copé a présenté une fin de non recevoir à François Fillon. Et son « Monsieur Fillon » sonnait comme un « tu ne fais plus partie des nôtres ». François Fillon de son côté exigeait une médiation ou le contentieux, ce qui voulait dire « Copé démission ! » qui avait peu de chance d’être entendu. Donc François Fillon n’ayant pas gain de cause, il ira au contentieux ou une nouvelle élection sera proposée. On imagine l’ambiance. En attendant, le plus probable c’est la lente autonomie des 140 députés. Donc ce soir ce conflit a une odeur de scission.

catégorie Ecrits, Expressions

Tag , , ,