Crédit d’impôts ? Astucieux !

par · 6 novembre 2012

En décidant de baisser massivement les impôts des entreprises sans faire peser immédiatement sur les salaires, le gouvernement réussit dans l’annonce la quadrature du cercle: satisfaire les uns sans mécontenter les autres. Maintenant le patronat est au pied du mur. En 2014 si la croissance n’est pas là, on lui devra la TVA qui n’est pas sans poser problème. En attendant la décision est astucieuse.

Les commentaires1 Commentaire

  1. déçu dit :

    Concrètement, psychologiquement même, pour un « patron », 1.000€ économisés sur le virement trimestriel URSSAF ou les fiches de paie mensuelles ne valent pas, mais vraiment pas du tout, la perspective de 1.000€ de crédit d’impôt dans plus de 12 mois !

    Voilà un machin bien compliqué, une magnifique manière d’amener proche de zéro l’efficacité d’un tel effort budgétaire, en oubliant de jouer sur l’essentiel : les sorties de cash mensuelles.

    Quitte à mettre en jeu de telles sommes, il eût sûrement été plus efficace de jouer sur une baisse de charges, quitte à ne la débuter qu’en 2014.