Négociations budget européen 2014-2020

par · 23 novembre 2012

Dans cette période de crise en Europe, l’adoption par les 27 Etats membres d’un budget européen 2014-2020 permettant de relever les défis de la solidarité, de la croissance et de l’emploi est une nécessité et constituerait un signal politique fort pour les citoyens européens.

Le Parti socialiste soutient les efforts du Président de la République visant à obtenir un accord à l’issue du Conseil européen qui se tient actuellement à Bruxelles. Le blocage par David Cameron ne doit pas empêcher l’Europe d’avancer.

De ce point de vue, la nouvelle proposition présentée hier soir, à l’issue d’une série de rencontres bilatérales, par le Président du Conseil européen Van Rompuy constitue un signe encourageant par rapport aux orientations présentées la semaine dernière par le Conseil et au regard des coupes budgétaires drastiques défendues par plusieurs pays, au premier rang desquels la Grande Bretagne.

Cette nouvelle proposition donne partiellement satisfaction aux positions de la France concernant les moyens alloués à la PAC et à la politique de cohésion.

Le Parti socialiste considère toutefois que ces avancées doivent etre complétées, notamment s’agissant des crédits attribués aux investissements en faveur de la compétitivité et de la croissance, ainsi qu’au Programme Européen d’Aide aux plus Démunis (PEAD), dont l’enveloppe serait amputée de près de 1 milliards d’euros. Il invite donc les Etats membres à poursuivre les échanges et les négociations pour parvenir à un compromis satisfaisant pour le projet européen et les citoyens. De ce point de vue, le contenu de l’accord doit primer sur le calendrier.

catégorie Europe, Parti Socialiste