Une situation préoccupante

par · 23 novembre 2012

L’implosion de l’UMP en trois tronçons est préoccupante au-delà des sourires passagers. Il y a de fait une « UMP Copé » sorte de reconstitution d’un RPR dur, une UMP de style Balladurien et une UMP « Borlooïsée ». Ce qui fait du Front National une force relativement équivalente de chaque fraction de droites. Évidemment ceci donne de l’air au président Hollande et à son gouvernement Ayrault. Si ce n’était ce désamour sondagier, injuste mais réel, pour ces derniers. Les écologistes sans réelles prises, l’extrême gauche divisée, les syndicats accaparés par leur succession. Et tout ceci dans une situation où le chômage monte dangereusement. Voilà qui me dit rien qui vaille. La France est mûre pour une vague nationale-populiste au moment où l’Europe refuse de se donner les moyens de rebondir. C’est très préoccupant…

 

Les commentaires4 Commentaires

  1. BA dit :

    Dimanche 25 novembre 2012 :

    19h48 :

    Échec de la médiation, Alain Juppé jette l’éponge.

    La réunion entre Alain Juppé, Jean-François Copé et François Fillon a échoué. « Les conditions de ma médiation n’étant pas réunies, ma mission est achevée » a déclaré l’ancien premier ministre.

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/11/25/97001-20121125FILWWW00185-echec-de-la-mediation-alain-juppe-jette-l-eponge.php

  2. Farida dit :

    Il faudrait que le PS se demande pourquoi il baisse dans les sondages.

    Sur le plan économique il préfère les Pigeons aux dindons que nous sommes.

    Politiquement , l’invitation de Netanyahou nous trouble. Pourquoi inviter un nationaliste de la pire espère, nettoyeur ethnique comme ses prédécesseurs, criminel de surcroit, qui tue des enfants pour ne pas qu’ils en fassent, et qui refuse toujours que la France reconnaisse un Etat palestinien même au statut d’observateur.

    Bien sûr nous ne souhaitons pas le FN, mais que dire d’Israël tellement pire avec 60% de la population qui veut l’apartheid, 84% soutient l’opération militaire qui était pourtant vouée à l’échec. Sans compter les propos haineux, racistes, et faisant l’apologie du génocide comme cet écrivain israélien qui appelle à priver Gaza de nourriture.
    Dites-vous bien qu’entre le nationalisme sioniste et le nationalisme français le choix sera très facile pour de nombreux français et en invitant vous n’avez pas seulement banalisé le mal, vous l’avez rendu possible en France.

    Reste Notre Dame des Landes. Un projet inutile et nuisible sur lequel s’arcboute le régime socialiste. Valls, à l’extrême droite du PS, vient de qualifier de Kyste la mobilisation de NDDL., autant poser un banderille sur la nuque du PS !

    De tout cela ressort une crise de démocratie. Sur la Palestine, par exemple, le choix fait par les socialistes correspond à celui d’un groupuscule attaché à Israël, certainement pas aux valeurs de la république, ni du christianisme majoritaire en France, ni du socialisme.

    Personnellement pour ces trois raisons, je vous annonce que lors du 2è tour de l’élection présidentielle en 2012, j’ai voté pour la dernière fois pour le parti socialiste.

    Je vous suivrai dans l’actualité, j’attends avec impatience le prochain dîner du CRIF c’est le meilleur moment pour montrer aux copains socialistes et anti-communautariste que la France a perdu sa souveraineté. La France va-t-telle prendre des engagements pour la guerre d’Israël contre l’Iran, c’est à ce dîner que 60 millions de Français vont l’apprendre !

  3. topaz dit :

    La commission des recours existe, elle est statutaire et censée être impartiale, sinon à quoi bon sa raison d’être. Le commando-arbitre Juppé ne peut pas prétendre jouer la transparence absolue, en l’ignorant ou en la démembrant. La remettre en cause c’est déjà prendre parti. Qu’on se calme, qu’on cesse les caprices et qu’on nous donne un résultat juste.

  4. topaz dit :

    Oui, c’est préoccupant. L’UMP, qui a tant critiqué la bataille d’égos au PS et la crise structurelle qu’elle a engendrée, se retrouve aujourd’hui dans une situation pire. En 2017 Marine Le Pen sera en lice au second tour et l’abstention atteindra un record historique. Pourquoi ? Parce que les Français seront arrivés à cette conclusion que la gauche ne fait pas mieux que la droite, et qu’ils ne feront plus confiance à leurs partis politiques respectifs. Ce nouvel épisode risque de faire voler en éclats, non seulement l’UMP mais aussi le clivage droite-gauche déjà vacillant, ouvrant une large brèche au FN et à l’UDI …