Le président Morsi recule, la démocratisation doit avancer

par · 9 décembre 2012

Le Parti socialiste prend acte du recul du Président M. Morsi sous la pression de la rue et de l’annulation du décret qui donnait au chef de l’Etat des pouvoirs démesurés. Mais le référendum du 15 décembre sur une constitution controversé demeure. Si on peut saluer le succès de la mobilisation populaire, les événements récents ont démontré que les partisans du président islamistes n’hésitaient pas à recourir à la violence et que l’armée entendait continuer à jouer un rôle politique.

La vigilance reste de mise face à un pouvoir politique qui s’acharne à imposer de manière non démocratique une Constitution qui doit consacrer la démocratisation de l’Egypte.

Le Parti socialiste renouvelle son soutien aux forces républicaines et progressistes qui luttent pacifiquement pour l’Egypte démocratique dont le monde a besoin.