Visite de François Hollande en Algérie : l’avenir comme objectif

par · 19 décembre 2012

logops
Harlem Désir, Premier secrétaire du Parti socialiste
Jean-Christophe Cambadélis, Secrétaire national à l’Europe et à l’international
 
À la tête d’une délégation de haut niveau, le président de la République, François Hollande, sera présent en Algérie les 19 et 20 décembre pour une visite d’État historique.
Le Parti socialiste espère que cette visite, qui vient clore l’année de commémoration du cinquantenaire de l’indépendance de l’Algérie, ouvrira une nouvelle ère dans les relations entre nos deux pays.
Un partenariat d’égal à égal dans les domaines politique, économique, industriel et stratégique devrait être scellé. Cette visite vient également contribuer à l’édification de l’indispensable espace d’échanges euro-méditerranéens.
Le Parti socialiste salue la volonté des chefs d’État français et algérien d’œuvrer conjointement en faveur d’un regard lucide et apaisé sur le passé et ses blessures afin de se tourner résolument vers l’avenir.

Les commentaires1 Commentaire

  1. socioécolo dit :

    Une évolution des rapports entre la France et l’Algérie est devenu possible avec le départ de la scène politique de la génération de la guerre d’Algérie, tant en France qu’en Algérie.
    Cette normalisation se développera d’autant mieux que certains partis abandonneront leur fonds de commerce exploitant les traumatismes de cette guerre civile.

    Plus généralement, cela nous oblige à réfléchir à la durée de cicatrisation des traumatismes d’une guerre civile, que ce soit en Algérie, Libye, Afghanistan, Irak et maintenant en Syrie.

    Peut être n’est il pas souhaitable d’encourager ces guerres civiles en leur livrant des armes malgré les pressions multiples ?