Les commentaires3 Commentaires

  1. Lami dit :

    Dix jours plus tôt on pouvait lire des conseils sur ce blog dont on eût aimé que leur auteur se les appliquât à lui-même:
    « Soit vous estimez qu’il n’y a pas de cap, eh bien fixez en un ! Soit il y en a un et défendez le ! Ce n’est pas le moment d’enfiler les chaussons. Il n’est plus temps de se tenir au chaud du combat sociétal, il faut agir aussi sur le social, indiquer la sortie de crise, plaider pour la nouvelle France, chanter l’autre Europe. Il a fallu des semaines pour le droit de vote des étrangers, il a fallu deux mois pour réagir aux propose de André XXIII sur le mariage pour tous. On est l’arme au pied sur le social. Ce serait trop demander de se battre un peu ? »

  2. topaz dit :

    Même si à mon sens les interwievers n’ont pas assez insisté sur le décalage persistant entre l’Eglise et le monde d’aujourd’hui, un excellent Grand Jury du Cardinal André Vingt-Trois, qui manie l’humour avec bonheur et qui éclaire, au travers de la lucarne de l’Eglise, des sujets qui préoccupent -comme il l’a souligné- l’ensemble de notre société. C’est bien qu’il ait accepté de participer, du haut de sa fonction, à cette émission plutôt réservée à des responsables de partis politiques. On pourrait traduire son mot de la fin, en cette veille de Noël, en s’interrogeant, à titre individuel et aussi au plus haut niveau politique, sur cette pensée : comment faire pour récolter le bonheur et distribuer la récolte ? Joyeux Noël à vous Camba et à tous les lecteurs de ce blog.

  3. topaz dit :

    Des réponses difficiles à des questions pertinentes. « On ne peut pas dans le moment présent faire rêver les gens ». François Hollande a été élu en promettant aux Français ce rêve, qu’il savait irréalisable. S’il le croyait possible, c’est encore plus grave. Vous insistez sur les nécessaires réformes de structure pour résuire la dette. C’était le credo de Sarkozy, vous avez voté contre, à chaque fois …