Un tournant dans le quinquennat

par · 12 janvier 2013

mali

François Hollande qui suit depuis six mois avec beaucoup de sang froid la situation au Mali, a mis en place une stratégie graduée dans la l’égalité internationale respectueuse des partenaires africains. L’offensive des terroristes, jouant le tout pour le tout, a accéléré la situation. Le Président Hollande s’y est adapté et n’a pas faiblit et frappé. Cela marque un tournant évident pour François Hollande sur le plan international, mais aussi en Europe. Car François Hollande prend de fait le leadership européen dans la protection de l’Europe contre le terrorisme. C’est un tournant en France car endossant le costume régalien de celui qui décide la paix ou la guerre, il modifie l’image que l’on se faisait de lui. Cette triple rupture africaine, européenne et nationale ne fait pas disparaitre les problèmes de la France. D’autant qu’en temps de guerre tout se joue sur le temps. mais ils se déploieront dans un climat changé pour l’exécutif.

catégorie Actualité

Les commentaires3 Commentaires

  1. topaz dit :

    A la fin du mois, le projet de loi sera devant le parlement. Légalisons le mariage homosexuel, et limitons l’adoption aux couples qui élèvent ensemble des enfants déjà présents dans la cellule familiale, si le père ou la mère biologique ne sont plus en vie. Dans ce cas, particulier et réel dans la vie, c’est préserver l’intérêt de l’enfant, dans les actes et impondérables du quotidien. En revanche, pour l’instant et à tatons, il faut dire non à la PMA, GPA, et adoption d’un bébé. Ce serait une sage décision, qui sauve la face d’une promesse électorale, mais qui ne compromet pas l’avenir d’un enfant.

  2. topaz dit :

    Un tournant dans le quinquennat, 5 ans c’est court, la vie d’un enfant c’est long.
    En ce jour de manifestation du 13 janvier, qui réunira des Français de religion, de moeurs et de couleur politique très hétéroclites, la seule et l’unique question qu’il convient de se poser -et que se posent aussi d’éminentes personnalités de gauche- c’est l’intérêt de l’enfant dans cette polémique à rebondissements, où il est le coeur du sujet.
    A l’heure où nous déplorons tous dans le monde la maltraitance, les enfants encore trop nombreux confiés à la DDASS, les enfants négociés et vendus par des parents démunis de tout, un pays de droit comme la France n’a pas le droit de se tromper en ajoutant à cette liste des enfants perturbés légalement par une décision politique incertaine quant à l’évolution psychique d’un petit.
    Pourquoi un enfant devrait-il grandir dans une société où déjà trouver sa place professionnelle s’avère de plus en plus difficile pour un jeune, et subir parallèlement les conséquences d’une loi, qui n’est peut-être pas, au titre de son épanouissement personnel, in fine bénéfique pour lui ?
    Que vaut une promesse électorale au regard de l’avenir d’un enfant ?

  3. topaz dit :

    Effectivement, avec cet engagement stratégique au Mali, François Hollande nous offre l’image d’un président dans l’action, qui ne fait plus dans la synthèse. La France hausse le ton dans la lutte contre le terrorisme et va entraîner dans son sillage les autres démocraties. Dans ce combat difficile, la voix discordante des Verts et du Front de gauche, tout le monde s’en fout, et ils se décrédibilisent face à l’opinion.