L’internationalisation du conflit malien

par · 17 janvier 2013

sitegazier

Le groupe de Mokhtar bel-Mokhtar (la brigade Al-Mouthalimin) qui vient de commettre la prise d’otages sur le site gazier en Algérie est connu. Mokhtar bel-Mokhtar a été mis en dehors de AQMI. Il était surnommé « le Coran » le jour, « Marlboro » la nuit. Ici ou là on le soupçonnait d’avoir des rapports louches avec l’ancien président malien et la sécurité algérienne. Il ne faut pas exclure qu’il ait souhaité lui se mettre au centre du jeu. En même temps la fermeture des frontières est un gros soucis pour lui, ses amis et son trafic. Son action terroriste va avoir un effet paradoxal, celui d’internationaliser le conflit et d’impliquer de nombreux pays amis mais spectateurs. Tout le monde va vouloir aller vite au Mali. « Le combat de la France est le nôtre » va être le point de ralliement de la communauté internationale. La prise d’otage est à la fois un drame mais aussi une internationalisation qui va renforcer l’intervention française au Mali.