Après avoir gagné la guerre, gagnons la paix

par · 29 janvier 2013

opexmali

Sans vouloir être cruel pour les Copé et autres Hortefeux, si cette guerre a été improvisée – ce qui reste à prouver – elle est rondement menée. Avec la chute de Tombouctou c’est la fin de la phase conventionnelle de ce conflit qui est en passe de se terminer. Les Djihadistes terroristes fuient vers le Nord où la frontière algérienne est fermée. Une partie des Touaregs d’Unsardine sont prêts à négocier. La décision stratégique du Djihad de faire du Mali un territoire sous domination d’Al Qaida a échoué. Il faut maintenant pour que la victoire soit complète, pas seulement réduire autant que possible les réduits terroristes, mais créer les conditions de la sécurité du Nord du Mali et trouver les moyens de reconstitution de l’Etat malien. Il faut pour cela un plan en trois points ébauché par la France par la voix du Président:

1/ Une force de sécurité du Nord du Mali. C’est le rôle de la CEDEAO et des Africains.

2/ Des moyens pour reconstruire le pays. c’est le rôle de l’Europe.

3/ Dès que les conditions le permettront des élections démocratiques. C’est le rôle des Maliens.

Alors François Hollande aura marqué une évolution majeure dans les relations avec le continent africain. Le passage de la françafrique à la France au service de l’Afrique. Après avoir gagné la guerre, il aura gagné la paix.