L’isolement de la France est un faux débat

par · 12 février 2013

sommet_europeen_bruxelles

Il est de bon ton de juger la France isolée soit sur le budget européen, soit sur l’euro fort, soit sur le Mali etc. On est un peu étonné par cet engouement pour le mainstream, surtout venant des gaullistes se réclamant de l’homme qui su dire non. Mais d’abord isolée par rapport à qui ou à quoi ? Faut-il passer sur les thèses de Cameron pour être sûr de ne pas être isolé ? Et ceci au moment où tous les groupes au Parlement Européen, conservateurs, centristes, écologistes et socialistes déclarent ensemble leur hostilité au budget ? Sans compter les communistes qui n’ont pas signé le texte mais qui refusent la « cameronisation » du budget. Le Président ne serait-il pas au centre ? Entre le compromis nécessaire et la demande de plus d’Europe ? Et pour l’Euro est-on certains que l’immense masse des ministres de l’industrie, des industriels tout court, réprouvent cette demande qui a le soutien de la CES. Et le Mali fallait-il ne rien faire parce que les européens ne savaient que faire ? Étrange cet esprit vichyssois qui règne dans certaines têtes. Il ne faudrait rien faire de peur de déplaire. Le fait d’être isolé ou pas est un faux problème. Ce qui compte c’est de défendre des positions justes et de trouver un chemin pour les faire avancer pas à pas…