Interview pour le Nouvel obs: NKM « est une candidate de 3e choix »

par · 16 février 2013

logonouvelobs

Nathalie Kosciusko-Morizet a annoncé sa candidature à la Mairie de Paris. Selon vous a-t-elle ses chances ?

– Je ne pense pas qu’elle ait un logiciel qui lui permettre d’être populaire à Paris. Elle incarne plutôt une droite conservatrice, qui n’est pas adaptée pour répondre à cette triple sociologie qui caractérise Paris, avec sa population à la fois bourgeoise, populaire et bobo. Celle qui peut apporter un nouveau souffle à Paris, c’est Anne Hidalgo, pas Nathalie Kosciusko-Morizet, qui est une candidate de 3e choix après les refus de François Fillon et de Jean-Louis Borloo.

Le manque de notoriété d’Anne Hidalgo ne constituera-t-il pas un handicap ?

– 15 jours de campagne suffiront pour le combler… Car Anne Hidalgo n’est pas une image, comme NKM, elle a un ancrage à Paris, un vécu. Elle répondra mieux aux besoins de modernité et dans le même temps de protection des Parisiens. Par ailleurs, NKM se lancera dans la campagne avec un handicap : Paris est une ville rétive au sarkozysme. Comme elle a été son porte-parole pendant la campagne présidentielle, elle devra en permanence se justifier.

Y aura-t-il une primaire à gauche ? En faut-il une ?

– Le conseil fédéral a entériné cette idée mais encore faut-il qu’il y ait plusieurs candidats ! Si c’est nécessaire, pourquoi pas, mais si on peut l’éviter, c’est mieux.

Ne craignez-vous pas un vote sanction à l’égard de la politique nationale ?

– Je pense que les élections municipales seront déconnectées entre le local et le national. Et ce même à Paris.

Interview de Jean-Christophe Cambadélis, député de Paris par Estelle Gross – Le Nouvel Observateur (le 15 février 2013)