Djibouti : le Parti socialiste inquiet des violences marquant la fin du processus électoral

par · 28 février 2013

Le 22 février 2013, des élections législatives ont eu lieu à Djibouti. Les résultats provisoires indiqueraient une victoire de l’union pour la majorité présidentielle et une forte progression de l’opposition.

Le Parti socialiste se félicite que ce scrutin ait permis une participation de l’opposition, mais, il reste préoccupé par l’absence de résultats détaillés. Leur publication serait un acte de transparence essentiel.

Le Parti socialiste tient à rappeler son refus de toute violence et son attachement à la liberté d’expression et au droit de manifester, qui doivent être garantis y compris à l’issue des scrutins.

Il témoigne particulièrement de son inquiétude face aux informations faisant état d’arrestations de personnalités politiques et s’interroge sur les motifs de ces arrestations et mises en résidence surveillée. Le processus électoral doit pouvoir aller à son terme en respectant les droits de l’ensemble des partis politiques djiboutiens.