Les commentaires1 Commentaire

  1. topaz dit :

    Oui il y a une crise de confiance, amplifiée par cette nouvelle affaire. Les militants socialistes sont inquiets et dépités. Non elle ne justifie pas un remaniement sous la contrainte mais une mise au clair rapide et sans concession. Oui Cahuzac doit de faire oublier. Hollande n’est pas indifférent, il est mal préparé à la fonction. Pour être candidat, il a beaucoup travaillé, avec du temps et longtemps en amont, sa posture. Dans la peau de président, il n’a plus ce temps et il improvise comme il peut.
    DSK, Guérini, Cahuzac, c’est pas de chance pour le PS, mais chaque fois, ce sont les problèmes de 3 hommes face à leur conscience. Ils sont socialistes à l’heure où la France a rendu sa confiance à la gauche. Alors évidemment, il y a des conséquences, des interrogations, des dommages collatéraux. Mais, depuis que la politique existe, les affaires de cet acabit ont toujours existé, de toutes sensibilités. Ce qui est important, c’est de l’expliquer aux militants désabusés, aux Français incrédules, à l’opposition véhémente, qui, quelle que soit sa couleur politique, oublie toujours qu’elle s’est aussi retrouvée au pouvoir face à des affaires sensibles.