Premiers enseignements du mariage pour tous

par · 23 avril 2013

mariannebuste

La France est elle même quand elle conquiert des droits. Le mariage pour tous a en son cœur l’égalité devant l’institution du mariage. Cette conquête a joué un rôle de révélateur de l’état actuel de la société française. Tiraillée entre modernité et conservatisme, ouverture et identité, compassion et tradition. La grande césure française qui la tenaille. Cette hantise du métissage qui s’agrippe sur tous les sujets. Le mariage et l’adoption auront été votés non dans un moment d’élan mais dans un moment de doutes.

Les grandes réformes de société ont rarement été majoritaires. Voilà pourquoi il était juste de se battre pour le mariage et l’adoption et pas plus. La droite a vu émerger dans ce mouvement une mouvance – un « street party » – dans le sens où c’est la rue qui le nourrit. Elle va devoir faire avec. Si bonant malant elle a refusé l’alliance avec le Front National, la voilà interpellée par une alliance à la base avec une droite totalement décomplexée, libérale-réactionnaire. Libérale en économie : trop d’impôts, trop d’Etat, trop de règles. Et réactionnaire en terme de société, trop de liberté dans les mœurs et les valeurs. Dans la fin des années 1970 François Mitterrand avait su baliser, canaliser, puis absorber le courant gauchiste. La droite et qui à droite ? sera t-elle capable de maitriser le courant droitiste. Ou ce courant, est-il le cheval de troie d’une nouvelle avancée du Front National ? Nicolas Sarkozy a ouvert la boite ? Les diables sont de sortie, le problème de la droite est de les y faire rentrer sans s’extrémiser.

Les commentaires1 Commentaire

  1. merlemoqueur dit :

    Les débats sur le mariage pour tous auront eu le mérite de bien montrer qui soutient une société réactionnaire et avec quelle facilité la droite parlementaire accepte de s’allier avec la droite la plus réactionnaire et les mouvements religieux intégristes.