Mise au point

par · 27 avril 2013

ruedesolferino

La commission des résolutions de la convention sur l’Europe du Parti socialiste que j’ai présidée va présenter un texte unique. Clairement anti-austérité, favorable à la réorientation portée par le Président de la République. Si ce texte se veut une alternative aux droites en Europe, Il a été allégé – à ma demande – des formules stigmatisantes vis-à-vis de Mme Angela Merkel. Il sera – s’il est adopté – le mandat de la délégation du Parti socialiste au Conseil du PSE le 22 juin à Sofia.

Les minorités du Parti socialiste ont pris acte de ma décision de présenter un seul texte qu’ils ont amendé ; tout en maintenant plusieurs désaccords.

La bataille pour une majorité alternative aux droites qui gouvernent en Europe a commencé.

En effet le traité de Lisbonne ouvre la possibilité que le ou la président(e) de la Commission soit désigné dans la majorité du Parlement européen. Ce qui va conférer à cette élection une double dimension continentale et d’orientation politique pour l’Europe.

Les commentaires2 Commentaires

  1. Nafissatou dit :

    « La bataille pour une majorité alternative aux droites qui gouvernent en Europe a commencé. »
    Mais au fait, qui va mener cette bataille, face à tous ces gouvernants de droite qui sévissent en France?
    Quant à Mme Merkel, cette pauvre femme sans défenses, la violence sociale qu’elle installe dans les pays d’Europe du sud valent bien quelques attaques ad hominem dont vous vous remettrez bien un jour. Le jour de ses obsèques?

  2. saffroy dit :

    Il était temps de rectifier le tir.
    Accuser Angela Merkel de tous nos maux ne fait pas avancer le débat.
    Il faut en effet poser le problème de l’austérité en Europe qui nous entraine dans le chaos social,mais de cette façon,elle ne sert pas F.Hollande sur la scène européenne
    De toutes façons,il est impératif de redresser nos comptes publics et sociaux par des réformes courageuses
    ne tombons pas dans le « mélanchonisme »populiste;.