Bulgarie : la droite, à cours d’arguments politiques, passe aux injures

par · 10 mai 2013

Sergey_Stanishev

La dernière ligne droite de la campagne électorale en Bulgarie est l’occasion de dérives de la part du parti conservateur, le GERB, membre du PPE. Après avoir été impliqué dans un scandale d’Etat sur des écoutes illégales, le parti au pouvoir est aux abois en accusant notre camarade Serguei Stanichev (en illustration ci-dessus), leader du Parti socialiste bulgare, président du Parti socialiste européen et ancien premier ministre, d’avoir obtenu sa présidence en ayant recours à la corruption.

C’est une insulte pour tous les sociaux-démocrates d’Europe. Le PSE est un parti démocratique, qui se bat pour l’éthique et la démocratie. A l’inverse du PPE qui compte dans ses rangs le GERB bulgare ou le Fidesz hongrois qui ont démontré ces dernières années, leur mépris pour la démocratie et les libertés fondamentales sans qu’aucun des dirigeants conservateurs ne pipe mot.

Le PS soutient pleinement ses camarades bulgares et il souhaite leur victoire pour que la Bulgarie se retrouve dans le camp du changement.