La Syrie à la croisée des chemins

par · 28 mai 2013

03_C1_fjSYRIE

La guerre qui n’en finit pas avec ses 100 milles victimes, son 1,5 millions de réfugiés, ses 4,5 millions de déplacés et presque 7 millions de personnes ayant besoin d’aide humanitaire. La guerre civile qui surpasse dans la barbarie celle du Liban, vient de connaître un tour nouveau avec les traces d’armes chimiques utilisées par la dictature de Bachar El Assad. Ce dernier avec l’appui du Hezbollah mène une offensive à Qousseir pour contrôler cette place stratégique à la frontière libanaise. L’Europe vient de donner son feu vert sur la livraison d’armes. Israël a procédé à des raids aériens près de Damas. Des attentats interviennent en Turquie et au Liban où les risques de guerres civiles resurgissent alors que la rencontre Fabius – Kerry -Lavrov démontre que la préparation de la conférence de la paix est rentrée dans sa phase active. Ceci après une inquiétude sur la marginalisation de l’Europe au profit du duo américano-russe. La coalition nationale syrienne est en crise sur fond de tension entre l’Arabie Saoudite et le Qatar. La Syrie est sur le plan militaire, politique et diplomatique à la croisée des chemins. Dans un Moyen-Orient où la confrontation des communautés tant à effacer les frontières des anciens Etats issus de la décolonisation.