François Hollande résistant

par · 31 mai 2013

160513hollande

Coup sur coup le Président a pris l’ensemble des analystes à contre-pied. D’abord en renvoyant M. Barroso fermement dans ses buts. Ensuite en maintenant le combat pour l’inversion de la courbe du chômage. Ce n’est pas gagné mais courageux. Indépendamment de la justesse du propos, José Manuel Barroso avait déjà joué les maitres d’école avec Jacques Chirac. Il n’a aucune légitimité à dicter la politique française en marchant allègrement sur le peuple français. Le fait que Jean-François Copé face du programme de Barroso le sien en dit long sur les errements de l’UMP et la soumission de Copé à la ligne du PPE en Europe. Nous y reviendrons. Pour ma part, je persiste et signe : il est temps que Barroso dégage !

Sur le chômage le Président ne démords pas alors que la quasi totalité de la classe mediatico-politique lui propose de lâcher l’affaire. Et c’est là une indication claire. Tenace, résistant, hors des pressions et en plus persuadé que le nombre de chômeurs annoncé chaque mois va décroître. Le Président de la République fait ainsi mentir la caractérisation de faible. Il veut par ce geste de résistance donner du courage et insuffler de la confiance dans sa politique. Tout en changeant en profondeur son image, sans le crier, il n’est pas l’homme que l’on croit. Pas mal joué !