Mois juin 2013

30 Juin

1 Comment

USA: suspension des négociations

par

logonsaSi les révélations sur les écoutes américaines des institutions européennes s’avéraient exactes, alors il faudrait a minima suspendre les négociations du traité de libre échange transatlantique. Incorrigible Amérique qui pense que son bon droit lui permet tous les droits. Peut-on croire que la lutte contre le terrorisme nécessitait l’écoute de parlementaires européens, voire du Conseil. Henry Kissinger disait « l’Europe quel numéro de téléphone ? » Visiblement les USA l’ont trouvées. On peut d’ailleurs se demander si les écoutes s’arrêtent aux domaines européens. L’Europe se déconsidérerait si elle passait l’éponge. Si la confiance n’est pas là aucune raison de Traiter.

catégorie Actualité, Ecrits, Expressions

Tag ,

29 Juin

Commentaires fermés sur L’Egypte: l’affrontement

L’Egypte: l’affrontement

par

egyptemorsimanif

Depuis des mois nous indiquions que la révolution égyptienne cherchait son thermidor: Frères musulmans, l’armée, la rue est dominée à cette étape par les progressistes. Dimanche, sera lancé le « Front du 30 juin ».

A l’initiative du mouvement « Tamarod » (Rébellion), ce front vise à intégrer la jeunesse de tous les partis et mouvements, promouvoir une vision politique et une feuille de route claire pour l’avenir, rattraper les erreurs des premiers pas de la révolution, et surtout, faire démissionner le Président Morsi. Le mouvement Tamarod, formé en avril, réclame le départ de Morsi, une réécriture de la Constitution et des élections anticipées.

Mais pour la première fois la rue avance une série de revendications précises et praticables pour une transition. La situation évolue, la colère et les frustrations sont importantes dans la population et surtout pour la jeunesse (islamisation et libertés confisquées, crise économique, tensions confessionnelles, insécurité). Les manifestations de ces derniers jours dans le nord ont fait 2 morts et près de 300 blessés. Le « Front du 30 juin » qui manifeste dimanche pourrait bien ouvrir une nouvelle période d’incertitudes politiques et surtout de paralysie institutionnelle dont l’armée semble vouloir maintenant profiter. En témoigne le Ministre de la défense, le général Abdel Fattah al-Sissi qui a déclaré « l’armée interviendra en cas de violences », se substituant ainsi au Président, chef suprême des armées. Le lendemain, Hamdine Sabbahi rajoutait : « ceux qui ont crié à bas le pouvoir militaire ont fait un tort à la révolution ». Le « Front du 30 juin » et la manifestation de dimanche a-t-elle pour but de créer les conditions de l’intervention de l’armée ? Les mesures de transitions ont-elles été l’objet d’un accord ? Toujours est-il que nous entrons dans une nouvelle phase en Egypte. Et évidemment ceci dans l’indifférence générale des capitales européennes, alors que le destin de la méditerranée et de ses révolutions est capital pour son avenir, comme le fut l’effondrement de l’empire soviétique…

catégorie Actualité, Ecrits, Expressions

Tag

28 Juin

Commentaires fermés sur 28 milliards: impossible !

28 milliards: impossible !

par

photo CC

Les libéraux jubilent: le gouvernement via la Cour des comptes est au pied du mur. Il va falloir faire 28 milliards de coupes dans les dépenses. Mais c’est quoi ce délire de comptables en hermine ? Franchement dans un pays quasiment en récession dans lequel on a présenté la réduction de 1,5 milliard de dépenses publiques comme une prouesse. Et c’en était une. Déclarer: en deux ans il faut réduire de 28 milliards, c’est de l’inconscience ou du masochisme. Qui peut croire qu’un gouvernement va s’attaquer aux retraites, aux niches familiales, à la fonction publique, aux collectivités locales, aux systèmes d’aides dans les Outre-mer, aux soutiens aux agriculteurs, sans oublier les hôpitaux etc. Et en deux ans ? S’il vous plaît ! Ce serait explosion sociale et effondrement des partis de gouvernement garantie. Alors disons-le: ce programme purement comptable est incompatible avec une démocratie.

Bon, après les Thomas Diaphoirus des déficits, il est nécessaire d’avoir un plan soutenable de redressement des comptes publics. C’est une urgence, François Hollande a déclaré vouloir contenir la dépense et pas la réduire de 28 milliards en deux ans. C’est politiquement impossible et économiquement discutable de couper le moteur de la dépense publique en période de récession. S’il faut s’attaquer à la dépense publique et le gouvernement le fait. Fixer des objectifs irréalisables affole les Français sans résoudre les problèmes, puisque tout le monde sait que c’est politiquement inatteignable. Et à la fin les marchés vont eux-mêmes s’inquiéter de l’écart entre les annonces et la réalisation. Il est temps de dire la vérité aux Français. Nous allons prendre le chemin d’efforts soutenables. Et nous cherchons à débloquer le verrou anticroissance des droites européennes.

catégorie Actualité

26 Juin

1 Comment

José Manuel Barroso: la faillite collective du PPE

par

logoPPELe Président de la Commission européenne désigné par Angela Merkel et Nicolas Sarkozy, adoubé par les gouvernements conservateurs, est l’image de l’échec du PPE en Europe. Sans vision, ultra atlantiste – il organisa avec Silvio Berlusconi et Tony Blair le sommet des Açores, en mars 2003, en soutien à la guerre en Irak – ultra libéral sur le plan économique. Il fut pendant 8 ans un président expédiant les affaires courantes. Incapable de donner une impulsion, jaloux du pouvoir naissant de Van Rompuy et du Parlement européen. Il symbolise la faillite d’une orientation économique qui a mis l’Europe dans la récession. La comparaison avec Jacques Delors n’est pas à l’honneur de ce dernier. Le tryptique Delorien Compétitivité/Cohésion et Solidarité avait une autre allure. Quand on voit le courageux Michel Barnier monter en défense sur ordre de Barroso, on se dit que l’UMP n’est pas au bout de ses peines. Copé/Barnier ainsi que le PPE, sont comptables de cette faillite économique et sociale. Elle a aussi des conséquences en terme politique, image dégradée de l’Europe, montée des nationalismes. Si Jean-François Copé avait un peu de courage ou de panache, il conduirait les listes UMP aux élections européennes et assumerait ce bilan. N’a t-il pas rendu visite à son ami David Cameron ? Celui-ci dit tout haut ce qu’est la vision libérale réduisant l’Europe au seul marché. Jean-François Copé laisse faire Michel Barnier qui protège le bilan Barroso. Non M. Barnier ! On ne se défausse pas sur l’Europe en soulignant l’échec Barroso. On pointe le bilan collectif du PPE, des droites européennes. Il est urgent de changer le cours de l’Europe en imposant une nouvelle majorité au Parlement européen.

25 Juin

Commentaires fermés sur Relations grands-parents/enfants : question à Madame la Ministre des affaires sociales et de la santé

Relations grands-parents/enfants : question à Madame la Ministre des affaires sociales et de la santé

par

 

facade-AN

Question publiée au JO le : 25/06/2013 page : 6521

M. Jean-Christophe Cambadélis interroge Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur les difficultés que rencontrent certains grands-parents qui sont privés du droit relationnel avec leurs petits enfants sans qu’aucune décision du juge des enfants ou du juge aux affaires familiales n’ait été rendue en ce sens. En effet, aux termes de l’article 371-4 du code civil, « l’enfant a le droit d’entretenir des relations personnelles avec ses ascendants. Seul l’intérêt de l’enfant peut faire obstacle à l’exercice de ce droit. Si tel est l’intérêt de l’enfant, le juge aux affaires familiales fixe les modalités des relations entre l’enfant et un tiers, parent ou non, en particulier lorsque ce tiers a résidé de manière stable avec lui et l’un de ses parents, a pourvu à son éducation, à son entretien ou à son installation, et a noué avec lui des liens affectifs durables ». Toutefois, les associations en charge de la protection de l’enfance s’attribuent le droit d’empêcher les relations familiales, arguant l’intérêt supérieur de l’enfant. Il souhaiterait donc connaître les dispositions qui pourraient être mises en oeuvre pour garantir le maintien des relations ascendants-descendants en l’absence de décision de justice.

25 Juin

Commentaires fermés sur Condition d’examen des demandes d’admissions au séjour déposées par des ressortissants étrangers en situation irrégulière : question à Monsieur le Ministre de l’Intérieur

Condition d’examen des demandes d’admissions au séjour déposées par des ressortissants étrangers en situation irrégulière : question à Monsieur le Ministre de l’Intérieur

par

facade-AN

Question publiée au JO le : 25/06/2013 page : 6597

M. Jean-Christophe Cambadélis interroge M. le ministre de l’intérieur sur l’impact de la circulaire INTK1229185C, relative aux conditions d’examen des demandes d’admission au séjour déposées par des ressortissants étrangers en situation irrégulière dans le cadre des dispositions du code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile, en date du 28 novembre 2012. Étant lui-même régulièrement interpelé par des habitants de sa circonscription et apportant son soutien à des demandeurs de titre de séjour, il a noté les effets positifs de cette circulaire. C’est pourquoi, six mois après la publication de cette circulaire, il lui demande de bien vouloir porter à sa connaissance les données suivantes tant au niveau national qu’au niveau du département de Paris : le nombre de demandes de titres de séjour déposées, les statistiques des réponses apportées et enfin le nombre d’expulsions réalisées.

 

Réponse publiée au JO le : 19/08/2014 page : 7044

Le tableau ci-dessous détaille l’activité liée à la circulaire du 28 novembre 2012 relative à l’admission exceptionnelle au séjour des étrangers en situation irrégulière, au premier semestre 2013, au plan national et pour le département de Paris.

NOMBRE
de demandes
NOMBRE
d’admissions
France 60 199 15 758
Paris 6 016 2 837

Concernant le nombre des expulsions prononcées, il convient de préciser que la circulaire étant dépourvue de valeur réglementaire, elle ne constitue pas la base juridique des décisions de refus de séjour prises à l’encontre d’étrangers en situation irrégulière. En conséquence, il n’est statistiquement pas possible d’effectuer une mise en relation entre les décisions d’éloignement et la circulaire du 28 novembre 2012. Un bilan exhaustif de la circulaire du 28 novembre 2012 a été établi, le 19 avril dernier, par le service statistique de la direction générale des étrangers en France. Il permet de mettre en évidence le fait que cette circulaire aura permis, au terme d’un examen approfondi et uniforme de la situation de chaque étranger, la régularisation au plan national de 11 000 étrangers supplémentaires.

24 Juin

Commentaires fermés sur Faire vivre le barrage républicain !

Faire vivre le barrage républicain !

par

RaffarinM. Jean-Pierre Raffarin, à la suite de Jean-François Copé, a développé la thèse suivante: la gauche a voté FN et le front républicain est mort. Tout d’abord personne à cette étape ne peut dire qui a voté quoi. Il faut une étude nécessairement longue, bureau de vote par bureau de vote. Un exemple, on commence seulement à avoir les chiffres pour l’Oise. Et cette thèse ne tient pas la route. Ce serait des abstentionnistes, parfois chroniques, qui font mouvement au second tour. Ce qui n’est d’ailleurs pas plus rassurant. Ensuite, malgré une campagne de second tour anti-Hollande, une partie de la gauche a voté pour le candidat de l’UMP à Villeneuve-sur-Lot.

Alors ! Ce qui est indiscutable, c’est donc que l’électorat de gauche s’est plus abstenu qu’il n’a voté pour le Front de gauche ou les Verts. Donc les électeurs socialistes sont désinvestis ou dans l’expectative, mais pas dans le changement d’offre politique. Cette attitude, si elle perdurait, serait redoutable pour les élections municipales sans parler des européennes. Il faut donc donner des signes à cet électorat, par exemple sur le dossier des retraites. D’autant, deuxième enseignement, que le FN est en dynamique au premier et au second tour.

Troisième enseignement: un tripartisme durable émerge. Et là se pose la question pour l’UMP: Soit le Front National est un parti comme les autres, et l’union UMP/FN n’a aucune raison d’être repoussée. Soit ce n’est pas un parti comme les autres – comme le suggère le Parlement Européen avec la condamnation de Marine Le Pen – car xénophobe – et on ne peut le mettre sur le même plan que le Parti Socialiste.

C’est le quatrième enseignement, l’UMP est non seulement sans chef et sans programme, mais sans stratégie.

Enfin, comment peut-on dire que le barrage républicain ne fonctionne pas, alors que le FN est battu ? C’est dans cette période de doute non négligeable. Il serait moralement irresponsable et politiquement débile de rompre avec cette attitude de fermeté vis-à-vis du FN. Car sinon on fait quoi ? On demande à nos électeurs de laisser l’UMP se faire battre pour en porter ensuite la responsabilité. Dans quel but ?

D’autant que la montée des nationaux-populistes est une tendance européenne… Briser comme le font l’UMP et d’autres le réflexe républicain est irresponsable et infantile.

Au contraire, Il faut faire vite vivre une alliance démocratique à gauche et le barrage républicain dans la République !

23 Juin

Commentaires fermés sur Villeneuve-sur-lot: deuxième tour

Villeneuve-sur-lot: deuxième tour

par

logobfmtv

Déclaration de Jean-Christophe Cambadélis sur BFM TV

Il n’y a pas de quoi pavoiser. Le FN est en dynamique. Le PS a été éliminé au 1er tour. L’UMP est sauvée par le vote de gauche. Cette partiel particulière n’aura rassuré personne. Il est temps que la gauche et les écologistes se rassemblent en vu des élections municipales.

catégorie Actualité, Médias

22 Juin

Commentaires fermés sur Conseil du PSE à Sofia

Conseil du PSE à Sofia

par

logopse

Ce week end le conseil du PPE (droites européennes) se tient à Vienne, pendant que le conseil du PSE se tient à Sofia.

Si dans le premier le maintien de l’ajustement budgétaire, comprenez austérité, est à l’ordre du jour, la création d’emplois ne l’est pas. A Sofia, on parle politique industrielle, emplois des jeunes, et Manifeste fondamental, avant dernière étape avant le Manifeste électoral.

Ces deux réunions préfigurent le choc gauche / droite continental qui va avoir lieu lors des prochaines élections européennes. L’enjeu pour le PSE est de taille. Il y va de l’avenir du continent et d’une politique de croissance permettant une renaissance européenne. Les politiques menées par les droites européennes ont produit la récession, le chômage, et un grand scepticisme pour ne pas dire plus vis-à-vis de l’Europe.

Ce qui se passe en ce moment ici à Sofia où le gouvernement soutenu par le PSB à peine élu est déjà contesté par des manifestations monstres. Plus ou moins inspiré par le GERB du sortant Borisof. Cette contestation endémique démontre les éléments de décomposition à l’oeuvre. Partout en Europe PNV Pays-Bas, Parti du Peuple Danois, Vrais Finlandais, Démocrates de Suède, Ligue du Nord en Italie, UKIP en Angleterre, BZO en Autriche, Aube dorée et LAOS en Grèce, Ataka en Bulgarie, Jöbick en Hongrie , AFD en Allemagne, FN en France, toutes ces formations xénophobes et régionaux-nationalistes vont s’en donner à cœur joie. Il n’est pas impossible, si l’alternative aux droites européennes n’est ni visible ni crédible, que les europhobes s’imposent comme la révélation du scrutin. Unis dans une même détestation de l’Europe, désunis dans la glorification de leur nationalisme. La suite est redoutable. Ce fut le sens de mon intervention devant le Présidium du PSE. Et ce constat fut pleinement partagé.

catégorie Actualité

21 Juin

1 Comment

Rouge Brésil

par

bresil les echos

Les manifestations sont monstres, violentes, à Rio et dans plusieurs villes contre la vie chère et la pauvreté. Cette brusque explosion de colère exprime les limites du modèle des émergents: une aristocratie ultra riche et une masse de main d’œuvre de très pauvres permettant une exportation compétitive. L’expansion de ce modèle, la croissance, supposent une redistribution minimale. Une absence de protection sociale, une solidarité portée par une petite bourgeoisie de ville, le PT de Lula et de Roussef avait réussi en s’attaquant aux défis et alimentaire et de l’éducation à faire un peu partager la croissance. Mais l’investissement colossal dans la coupe du Monde et les Jeux Olympiques en 2016, alors que les tarifs des transports augmentent, que les salaires stagnent et que la pauvreté est endémique. Ce différentiel sur fond de corruption a fait image et conduit à la colère de la jeunesse. Il faut ajouter que ces économies sont « export-dépendantes » et le ralentissement mondial pèse sur les budgets nationaux. On voit les mêmes phénomènes en Inde, au Nigéria ou en Afrique du Sud. En Chine et en Russie, seul le régime politique contient des mouvements sociaux quotidiens. Derrière les chiffres de la croissance, il y a le développement inégal et l’absence de protection sociale. Les tensions sociales et politiques vont se faire sentir chez les émergents avec la violence, la délinquance et la corruption. C’est la rançon du modèle.