Meurtre politique à Paris

par · 6 juin 2013

toureiffel

Les discours de guerre civile qui émaillent la vie publique créent un climat propice aux violences. Les mots violents appellent des actes violents. Il ne faut jamais l’oublier. Il est trop tôt pour dire qui et pourquoi ce groupe s’en est pris à des militants d’extrême gauche. Selon ces derniers, il s’agirait d’un groupe de skinheads d’extrême droite activement recherchés. il faut qu’ils soient découverts, arrêtes et jugés. Car cette terrible agression qui est un meurtre n’est pas tolérable. En attendant, il faut s’incliner devant la jeune victime tuée pour ses idées. Et présenter nos condoléances à ses proches et à ses amis du Parti de Gauche.