Ca bouge en Iran

par · 14 juin 2013

iranurnevote

Certes l’élection iranienne est verrouillée. Certes le guide décide de tout. Selon la fille de M. Rafsanjani, ce dernier aurait été qualifié par le Conseil des gardiens, mais invalidé sous la pression du guide ? Des pasdarans ? Y-a-t-il eu négociation pour que cette éviction laisse la place à un réformateur compatible avec le guide ? Pourquoi alors que le camp réformateur s’unit autour d’un candidat, le guide laisse les conservateurs divisés ? Pourquoi Velayati, un des trois candidats Usulgara (fidèles aux principes) qui est le favori de cette faction proche du guide, reproche-t-il publiquement de ne pas avoir saisi la proposition des 5 +1 de suspendre l’embargo contre la suspension de l’enrichissement ? Non seulement le débat sur le nucléaire n’est plus tabou, mais le dispositif contrôlé conduit à un deuxième tour Rouhani/conservateur. Ce dernier, chef de la délégation iranienne sur le dossier nucléaire sous la présidence Khatami, a fait de cette question son étendard: « les centrifugeuses tournent, mais pas l’économie ». Alors nouvelle normalisation ou évolution post Ahmadinejad, contrôlée voir négociée ? Sous l’apparence de l’immobilisme, ça bouge, cela va bouger en Iran.