La fin de non recevoir de Jean-François Copé

par · 18 juin 2013

cope

Tel un Rantanplan de la politique, Jean-François Copé appelle les électeurs du Front National à voter pour l’UMP au second tour de la législative partielle du Lot. On croit rêver ! La gauche appelle à faire barrage au Front National, à le repousser, et Jean-François Copé répond par une invitation à battre la gauche. Là les bras nous en tombent. Mieux, le chef provisoire de l’UMP lance un appel… aux électeurs du FN. Ces derniers doivent se taper les cuisses. Résumons, la gauche divisée s’interroge sur l’opportunité de s’unir. Résultat: la gauche est éliminée, les écologistes banalisés et le Front de Gauche marginalisé. Le Front National se qualifie. Et au deuxième tour, l’UMP refuse les voix venant de la gauche préférant celles du Front National. Cherchez l’erreur !

Les commentaires1 Commentaire

  1. topaz dit :

    Jean-François Copé est stressé … et son analyse floutée ! En revanche, Pascal Durand tient des propos cohérents et nous invite à une réflexion urgente : « il faut se poser les bonnes questions » – « un problème de crédibilité de la classe politique dans notre pays » – « être dans une logique de débat et d’action » …

    Cheval de bataille récurrent de la gauche dans l’opposition, comme un cheval frappé d’amnésie depuis son retour dans la course, l’univers carcéral revient à la une de l’actualité !