Faire vivre le barrage républicain !

par · 24 juin 2013

RaffarinM. Jean-Pierre Raffarin, à la suite de Jean-François Copé, a développé la thèse suivante: la gauche a voté FN et le front républicain est mort. Tout d’abord personne à cette étape ne peut dire qui a voté quoi. Il faut une étude nécessairement longue, bureau de vote par bureau de vote. Un exemple, on commence seulement à avoir les chiffres pour l’Oise. Et cette thèse ne tient pas la route. Ce serait des abstentionnistes, parfois chroniques, qui font mouvement au second tour. Ce qui n’est d’ailleurs pas plus rassurant. Ensuite, malgré une campagne de second tour anti-Hollande, une partie de la gauche a voté pour le candidat de l’UMP à Villeneuve-sur-Lot.

Alors ! Ce qui est indiscutable, c’est donc que l’électorat de gauche s’est plus abstenu qu’il n’a voté pour le Front de gauche ou les Verts. Donc les électeurs socialistes sont désinvestis ou dans l’expectative, mais pas dans le changement d’offre politique. Cette attitude, si elle perdurait, serait redoutable pour les élections municipales sans parler des européennes. Il faut donc donner des signes à cet électorat, par exemple sur le dossier des retraites. D’autant, deuxième enseignement, que le FN est en dynamique au premier et au second tour.

Troisième enseignement: un tripartisme durable émerge. Et là se pose la question pour l’UMP: Soit le Front National est un parti comme les autres, et l’union UMP/FN n’a aucune raison d’être repoussée. Soit ce n’est pas un parti comme les autres – comme le suggère le Parlement Européen avec la condamnation de Marine Le Pen – car xénophobe – et on ne peut le mettre sur le même plan que le Parti Socialiste.

C’est le quatrième enseignement, l’UMP est non seulement sans chef et sans programme, mais sans stratégie.

Enfin, comment peut-on dire que le barrage républicain ne fonctionne pas, alors que le FN est battu ? C’est dans cette période de doute non négligeable. Il serait moralement irresponsable et politiquement débile de rompre avec cette attitude de fermeté vis-à-vis du FN. Car sinon on fait quoi ? On demande à nos électeurs de laisser l’UMP se faire battre pour en porter ensuite la responsabilité. Dans quel but ?

D’autant que la montée des nationaux-populistes est une tendance européenne… Briser comme le font l’UMP et d’autres le réflexe républicain est irresponsable et infantile.

Au contraire, Il faut faire vite vivre une alliance démocratique à gauche et le barrage républicain dans la République !