28 milliards: impossible !

par · 28 juin 2013

photo CC

Les libéraux jubilent: le gouvernement via la Cour des comptes est au pied du mur. Il va falloir faire 28 milliards de coupes dans les dépenses. Mais c’est quoi ce délire de comptables en hermine ? Franchement dans un pays quasiment en récession dans lequel on a présenté la réduction de 1,5 milliard de dépenses publiques comme une prouesse. Et c’en était une. Déclarer: en deux ans il faut réduire de 28 milliards, c’est de l’inconscience ou du masochisme. Qui peut croire qu’un gouvernement va s’attaquer aux retraites, aux niches familiales, à la fonction publique, aux collectivités locales, aux systèmes d’aides dans les Outre-mer, aux soutiens aux agriculteurs, sans oublier les hôpitaux etc. Et en deux ans ? S’il vous plaît ! Ce serait explosion sociale et effondrement des partis de gouvernement garantie. Alors disons-le: ce programme purement comptable est incompatible avec une démocratie.

Bon, après les Thomas Diaphoirus des déficits, il est nécessaire d’avoir un plan soutenable de redressement des comptes publics. C’est une urgence, François Hollande a déclaré vouloir contenir la dépense et pas la réduire de 28 milliards en deux ans. C’est politiquement impossible et économiquement discutable de couper le moteur de la dépense publique en période de récession. S’il faut s’attaquer à la dépense publique et le gouvernement le fait. Fixer des objectifs irréalisables affole les Français sans résoudre les problèmes, puisque tout le monde sait que c’est politiquement inatteignable. Et à la fin les marchés vont eux-mêmes s’inquiéter de l’écart entre les annonces et la réalisation. Il est temps de dire la vérité aux Français. Nous allons prendre le chemin d’efforts soutenables. Et nous cherchons à débloquer le verrou anticroissance des droites européennes.

catégorie Actualité