L’Egypte: l’affrontement

par · 29 juin 2013

egyptemorsimanif

Depuis des mois nous indiquions que la révolution égyptienne cherchait son thermidor: Frères musulmans, l’armée, la rue est dominée à cette étape par les progressistes. Dimanche, sera lancé le « Front du 30 juin ».

A l’initiative du mouvement « Tamarod » (Rébellion), ce front vise à intégrer la jeunesse de tous les partis et mouvements, promouvoir une vision politique et une feuille de route claire pour l’avenir, rattraper les erreurs des premiers pas de la révolution, et surtout, faire démissionner le Président Morsi. Le mouvement Tamarod, formé en avril, réclame le départ de Morsi, une réécriture de la Constitution et des élections anticipées.

Mais pour la première fois la rue avance une série de revendications précises et praticables pour une transition. La situation évolue, la colère et les frustrations sont importantes dans la population et surtout pour la jeunesse (islamisation et libertés confisquées, crise économique, tensions confessionnelles, insécurité). Les manifestations de ces derniers jours dans le nord ont fait 2 morts et près de 300 blessés. Le « Front du 30 juin » qui manifeste dimanche pourrait bien ouvrir une nouvelle période d’incertitudes politiques et surtout de paralysie institutionnelle dont l’armée semble vouloir maintenant profiter. En témoigne le Ministre de la défense, le général Abdel Fattah al-Sissi qui a déclaré « l’armée interviendra en cas de violences », se substituant ainsi au Président, chef suprême des armées. Le lendemain, Hamdine Sabbahi rajoutait : « ceux qui ont crié à bas le pouvoir militaire ont fait un tort à la révolution ». Le « Front du 30 juin » et la manifestation de dimanche a-t-elle pour but de créer les conditions de l’intervention de l’armée ? Les mesures de transitions ont-elles été l’objet d’un accord ? Toujours est-il que nous entrons dans une nouvelle phase en Egypte. Et évidemment ceci dans l’indifférence générale des capitales européennes, alors que le destin de la méditerranée et de ses révolutions est capital pour son avenir, comme le fut l’effondrement de l’empire soviétique…