Vivement le prochain Tour Froome !

par · 21 juillet 2013

logotdf2013Mieux que Armstrong, Ullrich, Bjarn Riis, Pantani, Michael Rasmussen, Floyd Landis et bien sur Contador. Son accélération dans le Ventoux restera dans les annales comme cette image de Armstrong après une accélération phénoménale dans les Pyrénées, s’arrêtant, se retournant et d’un regard jaugeant Ullrich avant d’écraser la course.

Bon, Froome n’est pas pour autant dopé. C’est tellement évident que la salle de presse a explosé de rire à son coup de force. Quand à son lieutenant Richie Porte, son aller-retour jusqu’à sa voiture sur l’Alpe d’Huez pour surmonter une fringale de son leader m’a fait rire. Alors évidemment Christian Prudhomme a raison: les organisateurs du Tour ne sont pas des truands. Ils sont des organisateurs de spectacle. Et dans un spectacle on ne s’interroge pas à savoir si les chanteurs sont shootés. Mais pour moi qui n’aie pas raté un tour depuis 1959, où à 8 ans je découvrais au bord de la route les forçats de la boucle, moi qui suis capable de me réveiller dans la nuit pour regarder à Shanghai l’arrivée d’une étape, je n’ai pas aimé ce centenaire où Froome fut lui aussi hors norme. L’année du déclassement de Armstrong et le refus de donner la victoire à ses seconds, voir Froome faire son numéro, puis ralentir à l’oreillette parce-qu’il en faisait trop, je n’ai pas aimé. Voir Quintana gagnant grâce aux Sky sur un Contador n’ayant pas trouvé viande à son goût, cela n’a pas retenu mon attention malgré l’envie de raconter la légende du petit colombien allant à l’école à 10 km en vélo dans la montagne.

Bon attendons le match Wiggins – Froome l’année prochaine dans un tour « propre » évidemment. Je serais là ! Rigolant aux déclarations de Prudhomme mais excité à la bagarre tactique, stratégique, humaine et surhumaine à venir.