Tunisie: le Parti socialiste dénonce l’attentat commis contre un opposant politique

par · 25 juillet 2013

MohamedBrahmiLe Parti socialiste a appris avec effarement l’assassinat aujourd’hui du député de l’Assemblée nationale constituante, Mohamed Brahmi. Après l’assassinat de Chokri Belaïd, le 6 février 2013, c’est une seconde figure de l’opposition tunisienne qui tombe sous les balles.

Le Parti socialiste dénonce cet acte odieux contre la démocratie tunisienne. Il appelle les autorités tunisiennes à prendre les mesures urgentes pour appréhender les auteurs de ce nouveau crime politique. Celui-ci démontre tragiquement que les autorités doivent être davantage vigilantes face aux éléments qui menacent la stabilité de la Tunisie et sa consolidation politique et institutionnelle.

 

Les commentaires1 Commentaire

  1. poilàgratter dit :

    6 mois après, les auteurs de l’assassinat d’un opposant aux islamistes sont toujours en liberté.
    Est-ce une Démocratie lorsque l’on peut assassiner les opposants au régime en toute impunité ?