DSK proxénète: insensé

par · 26 juillet 2013

dskIl est de bon ton, au gré de sa carrière, de lâcher amis proches ou camarades. Ce n’est pas mon genre. Non que je ne puisse pas être sévère, DSK le sait! Dominique Strauss-Kahn a surement des défauts, des faiblesses, des failles, mais proxénétisme franchement! Cela ressemble tellement à un préjugé que l’on ne peut y adhérer. Cette décision malgré le réquisitoire du Parquet préconisant la relaxe était attendue. Les juges sûrs de leur prise pouvaient-ils faire autrement au regard de leurs pairs, voir de leurs préjugés? Je ne l’ai jamais pensé.

Cela n’a plus aucune importance politique, ni pour le Parti socialiste, ni pour la gauche. Mais cela en a une pour l’homme et ses proches. Ce n’est pas juste, mais triste et insensé pour tous ceux qui vont vivre ce moment sous la voracité médiatique. On renvoie à une réputation trouble de mœurs et une attitude envers les femmes. Cela méritait-il un procès pour proxénétisme, surtout pour quelqu’un qui en a déjà payé le prix ? Qui peut le croire ?

Les commentaires9 Commentaires

  1. topaz dit :

    Camba, je cois que vous vous posez la même question que moi …

  2. topaz dit :

    C’est bien, Camba, d’avoir posté cette réflexion. Vous au moins, vous ne lâchez pas vos amis pris dans les tourments de la vie. DSK n’a pas de problème avec les femmes, il a un problème avec lui-même, il doit le régler.

  3. topaz dit :

    J’aurais dû écrire … on ne peut pas le mettre sur le même chameau que les autres protagonistes du Carlton.

  4. topaz dit :

    Pas tout-à-fait d’accord. Le parti socialiste et la gauche pourraient avoir pour DSK la reconnaissance du politique et de tout ce qu’il a mis en musique, pendant de longues années au service d’une cause. Il a souvent dit lui-même, à maintes reprises « en politique on gagne, si on perd, on perd tout ». A ce point d’arrivée, il ne le croyait certainement pas possible, d’autant plus que c’est l’homme qui a suicidé le politique, privé la gauche d’une revanche tant attendue dans le temps et dans la gestion d’une France en crise, privé notre pays d’une éminence grise qui aurait fédéré, rassemblé et fait trembler, douter et in fine pacifier des montagnes de différences. Seul DSK avait ce pouvoir, le temps qui passe nous enseigne que le vouloir ne suffit pas. Ce même vouloir, dans d’autres couloirs, aura pourtant suffi à le renvoyer en correctionnel pour proxénétisme … L’amalgame est facile pour un juge dans le passé et dans le passif de cette affaire et tentant pour son avenir de magistrat. Pourquoi s’en priverait-il ? Et pourtant, contre toute résolution à charge, DSK reste et demeure un libertin, mais pas un proxénète. Il est comme le désert, le Maroc de son enfance, on l’aime ou on le déteste, mais on ne peut pas le mettre dans le même panier que les autres protagonistes du Carlton de Lille. C’était la conclusion après mûre réflexion du Parquet.

  5. Jean-Michel dit :

    Bonjour,

    Comme vous le dites si bien, ce renvoi devant le tribunal est totalement insensé !

    Vraiment, je ne comprends pas cet acharnement, que l’on peut qualifier de médiatique et de judiciaire à ce niveau, envers Mr Strauss-Kahn.

    Proxénétisme ? C’est tout de même un mot très lourd de sens. Je n’imagine pas un seul instant, et je pense que nombre de personnes également, l’ancien directeur du FMI (ce n’est pas rien) comme proxénète, complètement absurde…

    En espérant, qu’on lui laisse un peu la paix et qu’il puisse continuer sa vie tranquillement.

    Jean-Michel

  6. anne greco dit :

    Hallucinant,ce que DSK subit pour avoir ete le premier directeur general du FMI qui dans son discours ,publie dans le bulletin du directeur general du FMI,a osé dire que le FMI devait creer une monnaie pour les echanges commerciaux internationaux,cela a deplu aux americains.Ajoutons qu’il etait la personne de l’opposition dont Sarkozy craignait le plus aux elections presidentielles de 2012.Le lynchage mediatique planétaire est encore dans tous les esprits.C’rst une honte,nous pouvons avoir tous les rpports sexuels entre adultes consentants.Que l’on arrête cette mise à mort,c’est une corrida politique.

  7. Brindeau dit :

    Il est rare de voir un homme politique placer l’amitié au-dessus de ses intérêts.

    Hurler avec les loups est tellement plus facile et cela évite de réfléchir.

    Sur le fond, cette accusation de proxénétisme ne correspond en rien ni au personnage ni à la réalité des faits.

  8. Drai dit :

    Quoi,dire?
    Quoi rajouter?
    Qui croire?
    Qui blâmer?
    Toutes les rêponses, ne suffiront pas à nous ôter ce sentiment de gâchis.
    Mais, comme vous dites, l’amitié, elle êchappe aux jugements et condamnations de toutes natures.

  9. dubrulle dit :

    Si comme le dit le Parquet, le dossier est vide de sens pour proxenetisme.Aller au bout de la procedure, evitera que l’on pense a la dependance d’un Proc.C’est peut être mieux pour lui et pour tous, même si c’est dur.