Un accord prometteur

par · 15 septembre 2013

onuL’accord conclu entre les USA et la Russie est prometteur car il met sous séquestre l’armement chimique du dictateur syrien. Personne ne peut s’en plaindre. Le recours aux frappes a été évité mais la menace a fait bouger. Juger cette détermination inefficace parce que elle n’a pas débouché est un peu particulier. C’est confondre le moyen et la fin. La fin c’était de sanctionner Bachar-Al-Assad en lui interdisant l’utilisation de l’arme chimique. Cela va être le cas. L’Histoire retiendra que cela fut possible parce que la France fut dès le début intraitable. Et que Barak Obama a donné du temps à la négociation en passant par le congrès. Evitant ainsi d’humilier Poutine au G20 et d’utiliser les frappes. Pendant que les Etats-Unis et la Russie s’occupaient des armes chimiques de la Syrie, la France s’occupait de l’opposition modérée recevant les ambassadeurs arabes pour qu’ils intensifient le soutien au camp de la rébellion. Car si la route de la prolifération a été coupée, la paix n’est pas au rendez vous. D’ailleurs les médias, pas à un revirement près, s’offusquent maintenant de la barbarie du régime sur le terrain. Et tout indique que le rapport de l’ONU va être accablant. Donc cet accord en étant contraignant fait de fait de Bachar-al-Assad l’homme à contraindre. Et cela légitime l’action de la France. Notons que à aucun moment les terroristes d’Al Nostra ne sont évoqués par les Russes dans l’accord. Ce qui est une autre indication. S’ouvre la route pour un Genève 2 qui devra déboucher sur un gouvernement provisoire de transition doté de tous les moyens exécutifs. On en est pas là, mais un premier pas est là.

Les commentaires3 Commentaires

  1. topaz dit :

    Pas en 1993, en 2003 juste avant la canicule, le printemps des couteaux.

  2. topaz dit :

    Un accord prometteur qui va faire bouger les lignes et épargner des vies. Ce qui n’est pas le cas à l’UMP qui donne un spectacle affligeant. La politique dans la division est devenue légion et on s’étonne, toujours et encore, de la progression du FN dans notre pays ! En 1993 c’était le printemps des couacs au PS et la sanction plus tard. Même Michel Rocard n’avait rien pu. Avec Fillon et Coppé c’est une guerre des nerfs qui s’annonce à droite, impitoyable, qui va donner de l’air et de l’oxygène à gauche et à l’extrême droite, et justifier un possible retour sur scène de Nicolas Sarkozy. De l’ambiance, et quelle ambiance … prometteuse !

  3. sofarida dit :

    Que va faire Hollande avec la Palestine? Les négociations qui comme d’habitude à l’occupant (annonce de la poursuite de la construction de 3000 logements réservés aux colons Juifs en Palestine occupée, lobbying pour que l’UE revienne sur la directive de ne pas financer les projets des colonies, illégales) sont une immense supercherie. L’Etat juif se caricature et exhibe cette caricature aux yeux du monde entier. Cohn Bendit comparait l’entretien de Assad dans le Figaro à fait un entretien entre nazis et Juifs, la comparaison ne vaudrait-elle pas pour les négociations entre l’occupant sur-armé et l’occupé désarmé? Il n’y a rien à attendre d’un Etat d’Israël commandé par une extrême droite en action. On ne demande pas à Hollande d’armer les rebelles palestiniens, mais de faire les pressions utiles et indispensables, économiques, pour que le peuple d’Israël renoue avec la dignité perdue. Nous sommes à la fin de la première manche conflit israélo-palestinien. Israël a toutes les cartes en main pour prendre tout ce qu’il veut et rende aux Palestiniens, ce qu’il ne veut pas. C’est un immense piège mais Israël est tout à fait capable d’y tomber.