Changeons de terrain

par · 29 octobre 2013

pointrosepsLe Gouvernement, la gauche, nous sommes empêtrés dans les impôts, les taxes ou plus personne ne comprend plus rien. Ou la mauvaise foi domine sur fond de sondages peu reluisants.

On hurle parce qu’il y a des déficits colossaux. On hurle parce qu’on veut les résorber. On hurle avant d’avoir mal. Et on hurle du manque à gagner. Si on continu comme cela, la gauche va être essorée sans avoir pu assécher les déficits pourtant laissés par Sarkozy et compagnie.

Alors se battre le dos au mur dans ces conditions relève de la mission impossible. Seuls les résultats sur le chômage et la réduction des déficits seront à même de réduire les critiques et encore … Le recul sur des taxes rendues nécessaires par un marché à pas forcés au désendettement qui provoque des surchauffes, cet ajustement pour évident qu’il soit ne règle rien dans l’opinion.

Il nous faut donc changer de terrain et croiser le fer avec l’UMP sur la défense de la République et l’identité de la France. Il y a là un juste combat et une situation favorable à la gauche. Alors défendons le droit du sol ! Combattons pour les principes qui ont fait la France ! C’est le moment pour une offensive déterminée des socialistes rassemblant la gauche ! Car au-delà du budget, c’est la République qui est en jeu.

Les commentaires4 Commentaires

  1. Gregory dit :

    Voila encore un discourt plein de vérité!Ont as besoin de vous au Gouvernement mais si les responsables politique avait autant le sens des responsabilité que vous la France irai mieux!Ont doit vous écoutez sur beaucoup de sujets.

  2. bleuetoiles dit :

    vous n’avez pas était désigné 1er secretaire du PS , car vous auriez été « encombrant  » ,

    n’arrêtez pas de l’être !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  3. topaz dit :

    4 otages libérés, ça c’est la bonne nouvelle du jour.

  4. topaz dit :

    La gauche plurielle réunie -c’était votre oeuvre- c’était aussi avant. La gauche dirigeante d’aujourd’hui -si elle ne change pas de terrain- va être essorée sans pré-lavage avant la fin du cycle. Si les électeurs français hurlent au loup, il y a des raisons. Arrêtez de parler du passé et du passif, vous avez sur l’ouvrage assez de travail pour le présent et l’avenir.
    Vous postez, vous allumez des mèches, mais vous n’y croyez plus. J’espère que votre nouveau combat sera porteur, sinon il vous reste la guerre de sécession.