Le Pen for ever

par · 1 novembre 2013

photo JM et Marine lepen

Madame Le Pen fille est horrifiée de voir des otages barbus. Si ce n’est pas de l’islamophobie ça lui ressemble ! Un clin d’œil à un électorat dont le stimulus est la xénophobie punitive.

« Ne vous trompez pas je suis la seule à réagir comme vous à l’invasion et le seul vote qui permet de punir ces élites qui ne font rien pour vous « , voilà ce que Marine Le Pen dit à un électorat pour le moins captif. Les faux pas ou dérapages qui dévoilent la vraie nature de la présidente du Front national ne font pas fuir l’électeur. Ils durcissent l’électorat tout en marquant les limites de l’expansion frontiste car réactivent l’anti lepénisme.

Certes cela ne milite pas pour la dédiabolisation. Mais le problème réside dans la dynamique de l’un, et la division et la démobilisation des autres. Si nous avons 50 à 60% d’abstention, avec 25% vous remportez le premier tour. L’absence de front républicain fait le reste. En attendant les dégâts sont déjà là. Jean-François Copé et l’UMP s’engagent dans la voie du droit du sol. Et Marine Le Pen en rajoute une louche en attendant que Brice Hortefeux évoque les légions étrangères. Et c’est toujours Le Pen qui donne le tempo, élargissant chaque jour un peu plus le champ culturel du possible pour le Front. Quand la gauche s’éveillera il sera peut être trop tard !