Exécution de deux journalistes français au Mali: tristesse et révolte

par · 2 novembre 2013

deuilrfiC’est avec une profonde tristesse et une immense révolte que le Parti socialiste a appris aujourd’hui l’enlèvement puis l’exécution, près de Kidal, au nord du Mali, de deux journalistes de Radio France Internationale, Claude Verlon et Ghislaine Dupont.

Le Parti socialiste exprime son choc immense face à de tels actes abjects commis contre ceux qui risquent leur vie pour la vérité, la liberté d’informer et la liberté de la presse. Il condamne ce crime terroriste et adresse ses sincères condoléances aux familles des deux journalistes, et partage la peine de la rédaction de RFI et de tous leurs collaborateurs.

Les commentaires1 Commentaire

  1. topaz dit :

    De la colère ce soir à l’annonce de la mort des 2 journalistes enlevés et sauvagement exécutés dans la foulée. Un journaliste est un civil qui fait son métier. C’est difficile, c’est dangereux sur un terrain en guerre, c’est un combat de chaque instant pour attraper une info, une photo, une exclusivité. Une amie journaliste, grand reporter, est rentrée très chamboulée après une mission périlleuse en Irak. Ghislaine Dupont et Claude Verlon n’auront pas à vivre avec ces souvenirs barbares. Ils en auront été les victimes.