J’enrage !

par · 6 novembre 2013

Jean-Christophe Cambadelis, French Socialist party member, attends the summer meeting of the French Socialist Party in La RochelleJ’enrage de voir la gauche l’arme au pied face aux remises en cause de la République. J’enrage que l’on puise traiter une ministre de « guenon » sans manifestations politiques. J’enrage que l’on puisse remettre en cause le droit du sol sans combat. J’enrage de voir jour après jour le Front National fixer ses thèmes et ses anathèmes. J’enrage de cette confusion où extrême gauche et droite votent ensemble au Sénat et défilent dans les rues de Quimper.

J’enrage de constater que la référence au ras le bol fiscal s’installe.

L’alternative c’est quoi ?

Laisser filer les déficits ? Perdre notre peu de souveraineté budgétaire face aux marchés? Ne plus financer la dépense publique ?

J’enrage qu’on refuse de critiquer les destructions de biens publics en Bretagne… De peur de quoi ?

J’enrage de voir à gauche chacun faire sa petite soupe dans son petit coin pendant que la xénophobie monte et le « moi ma gueule » submergent tout.

J’enrage du désintérêt franchouillard de l’Europe pendant que la renationalisation rode et la solidarité s’érode.

J’enrage de voir l’Europe démissionner face aux oreilles de la NSA ou à la bêtise hystérique du tout austéritaire.

J’enrage du climat de démission collective, du manque de vision, du débat à court terme… Des faux semblants et des petitesses.

J’enrage de voir les efforts des Français maltraités et le redressement sous-traité.

J’enrage que l’on peigne du gris sur du gris, que la morosité soit autant à la mode.

J’enrage de cette sidération collective face aux difficultés. L’époque est aux idées molles, à la dispersion, à la démission des esprits. Un climat très « juin 40 » règne sur la France. J’enrage !

Les commentaires23 Commentaires

  1. Christine dit :

    Je m’attendais à un quinquennat mollasson mais cela dépasse de loin toutes mes attentes!!!
    Merci pour ce mouvement d’humeur qui donne un minuscule coup de frais à toute cette naphtaline.
    Espérons que cela fera boule de neige…je n’en peux plus de cette mascarade politique qui se dit de gauche.

  2. jean yves dit :

    bravo , mr Cambadelis , vous avez le courage de redresser la tete et dire haut et fort ce qu’un humble electeur du ps pense
    c’est vous qui devriez tennir les clefs de la rue Solferino !

  3. DOM dit :

    Dans tous les groupes de soutiens dont je fait partie,nous sommes des militants qui tenons le même discours. Très bien jeté sur réseaux sociaux, comme nous…………..ensuite? Merci de continuer. Il ne faut pas que les Municipales fassent se taire des élus qui doivent se battre d abord pour le COLLECTIF

  4. MARCINIAK Brigitte dit :

    Bien d’accord ! Mais et après ? !! Que peut-on faire nous pauvres militants socialistes, perdus face aux choix de ce gouvernement dit socialiste !! D’autres voix s’élèvent et demandent une autre orientation mais ces rares députés ou sénateurs ne sont pas écoutés !!
    Quand le peuple se réveillera !!!…

  5. etienne dit :

    On enrage avec vous il est temps de s’indigner!!! Même vos opposants qui se disent gaullistes devraient vous suivre dans vos propos. Continuez « ne lâchez rien »!!!

  6. MA dit :

    Bravo ! Mille fois bravo! il était grand temps qu’une voix forte se fasse entendre!
    Ce matin sur RTL c’est avec délice que je vous ai écouté, cela remonte le moral des troupes, et nous en avons bien besoin pour nous engager dans les municipales!

    Pourquoi la gauche entière n’est pas montée au créneau lorsque la candidate FN a fait paraitre une photo abominable de Christiane Taubira ?
    J’étais prête a descendre dans la rue pour la défendre

  7. Daniel Perez Vitoria dit :

    Enfin,un membre du PS qui s’indigne,qui met les deux pieds dans le plat et demande au gouvernement d’avoir le courage de gouverner au lieu de plonger la tête dans le sable

  8. Adrien B. dit :

    Moi j’enrage de voir les un et les autres réagir 15 jours après les faits, après que madame Taubira et monsieur Roselmack aient fait publier des tribunes dans 2 quotidiens, sinon rien ne se serait passé.
    Alors bravo monsieur Cambadélis pour cette intervention, mais que fait le reste de votre groupe politique et pourquoi attendre que le climat devienne nauséabond pour se faire entendre ?
    Sans parler des sages femmes en grève depuis 1 mois sans que le ministère de la santé ne dédaigne les entendre, il a fallu attendre le soutien des chefs de service de maternité pour que l’opposition UMP (malheureusement) réagisse, pas un mot de la part du PS…
    Vous êtes aux commandes à vous de jouer, on compte sur vous…

  9. Merci Mr Cambadelis pour votre courage il serait plus que souhaitable que Solférino reprenne et diffuse votre commentaire auprès des militants, cela aiderait à expliquer que nous devons plus soutenir l’action de notre gouvernement.

  10. Leonce dit :

    Je me demande toujours pourquoi la bande des 4 n’a pas voulu de toi pour le job. Je fais mon naïf mais à défaut de passer par la porte, je te souhaite d’emprunter la fenêtre.

  11. francis dit :

    enrager, s’indigner, et puis ?
    il faut construire, camarade.
    remplacer l’écotaxe par quelquechose de plus simple ….
    réorganiser pour diminuer la dépense publique….

  12. Pierre POLARD dit :

    Cher camarade,

    Je partage ta rage sur tous ces sujets…

    Cela dit, j’enrage de voir notre Parti si inaudible vis-a-vis du gouvernement.

    J’enrage de voir le gouvernement enterrer la reforme fiscale promise par le candidat Hollande.

    J’enrage que nos députés votent une reforme des retraites qui entérine l’allongement de la durée de cotisation en période de chômage de masse.

    J’enrage devant notre incapacité a engager la lutte contre le chômage de masse.

    J’enrage devant la frustration grandissante de nos concitoyens qui contemplent le délitement de notre contrat social, dans une société ou les inégalités se développent.

    J’enrage devant notre aveuglement collectif qui nous empêche de voir que croissance, compétitivité ne nous sortiront pas d’affaire et contribuent même a nous mener droit dans le mur.

    Mais que faire de toute cette rage, que nombre de militants partagent ?

    Le PS doit être l’outil de canalisation de cette rage pour en faire une dynamique de progrès social…

  13. NedelegG dit :

    Je n’y croyais plus ! Un grand bravo pour cette initiative
    Je suis certain que nous sommes nombreux, prêts à montrer, nous a aussi, notre détermination
    @ Alain : il ne faut pas quitter le navire. Reviens, nous avons besoin de tous.

  14. Alain dit :

    Un coup de gueule salutaire. Comme beaucoup d’autres j’ai fini par quitter le PS à force d’assister à des réunions rue de Solferino où tout le monde temporisait au lieu de se jeter dans la bataille ! Et pourtant il est grand temps de se battre et de défendre nos idées.

  15. BERTU Patrick dit :

    Bravo et merci camarade pour ce coup de gueule ! On se sent moins seul quand on lit une intervention de cette qualité

  16. ROLLION Jacky dit :

    Un coup de gueule qui fait du bien!

  17. Serge dit :

    Votre enragement sonne juste et fort ; comment comptez-vous le transformer en engagement ? Si « le député de Paris, secrétaire national en charge de l’Europe et de l’international et premier vice-président du PSE » que vous êtes ne peut faire de cette colère un levier d’action politique, qui le fera ? Qui est mieux placé que vous ? N’en restez pas aux notes de blog, monsieur Cambadélis. Le climat du pays est en train de devenir franchement irrespirable. Changez-le !

  18. vincent dit :

    Enfin !!!
    Vous enragez et nous donc…

  19. Pierre Segrestin dit :

    Enfin une réaction vigoureuse à la mollesse des protestations qui ont suivi les insultes racistes faites à Mme Taubira !

  20. SAFFROY dit :

    C’est un billet salutaire,il faut que la gauche sorte de sa torpeur et assume la politique de redressement qui est difficile mais indispensable.
    Il y a en effet un climat délétère,nous payons dix ans d’idéologie sarkozyste qui a fait sauter les digues avec l’extrême droite ,d’ou les dérives racistes et xénophobes qui se banalisent dans le pays.

  21. BRU Francis dit :

    Merci M. Cambadélis d’être le porte parole des personnes qui restent encore « raisonnables » (mais non résignées) de ce pays !

  22. Enfin une voix qui s’élève contre ce climat inquiétant qui s’est installé en France.
    J’enrage également et suis de tout cœur avec vous.

  23. Gregory dit :

    C’est très bien parlé M Cambadélis!