Activistes européens : ma conclusion

par · 7 décembre 2013

photoPendant deux jours, à Paris, plusieurs centaines d’activistes du Parti Socialiste Européen se sont réunis.

Martin Schulz, Harlem Désir, Thierry Repentin, ont pris la parole et j’ai conclu des travaux intenses. J’ai encouragé ces militants venant de toute l’Europe à se faire entendre : « Faites-vous entendre ! Faites-vous entendre ! Il n’y a pas de fatalité à la montée de l’europhobie, aux nationaux populismes ».

Pour la première fois dans l’histoire de l’Europe « nous allons assister à une élection continentale qui désignera enfin le Président de la commission. (…) L’enjeu est simple : On continue avec la droite, on régresse avec les nationaux populistes, ou on progresse avec la gauche » et j’ai décliné ce que serait « l’Europe en mieux » : mieux contrôler la construction européenne ! Mieux agir économiquement et socialement ! Mieux progresser dans la solidarité européenne ! Et cela s’incarne par des propositions concrètes.

L’Europe est à la croisée des chemins. Si on continue comme cela l’Europe s’effondrera sur elle-même. Il n’y pas de construction mécanique. Toute oeuvre humaine est réversible. Mais dites-le il n’y a pas d’avenir dans la mondialisation pour nos nations, pour la civilisation européenne, sans la solidarité européenne. (…) Le combat entre conservateurs, europhobes, nationaux populistes et progressistes européens sera implacable car le destin du continent en dépend ».

Et cette réunion de Paris qui fut de l’avis de tous une réussite, est son point de départ. Je ferais des propositions concrètes le 13 décembre lors du praesidium du PSE qui préparera le congrès de Rome fin février / début mars.