Jean-François Copé, 30 ans après Jean-Marie Le Pen

par · 13 décembre 2013

lepen bandeauVoilà c’est fait ! Le pari d’Alain de Benoist du Club de l’horloge et du GRECE vient d’être gagné grâce à Jean-François Copé.

Les penseurs de l’extrême-droite estimaient que cette dernière ne pouvait réintégrer l’espace public car disqualifiée par l’Holocauste. Il était nécessaire de re-capitaliser la Nouvelle Droite au travers des trois « i » : Immigration/Insécurité/Identité.

Gramsciens de droite, ils estimaient que le jour de la victoire serait celui où toute la droite partagerait ces trois « i ». Le plus important étant l’immigration car il induisait la défense de la « France aux Français » face à la déferlante de l’immigration maghrébine. On se souviendra que les premiers pas en ce sens furent ceux de l’extrême-droite présentant des rats envahissant la France.

En 1983 Jean-Marie Le Pen, bandeau sur l’œil, présenta à l’Heure de vérité sur le service public une thèse qui fit scandale. Les immigrés se ruent en France à cause de nos largesses sociales. 30 ans après, Jean-François Copé vient de passer par cette thèse, courant après ses électeurs. Voilà la prophétie se réalise !

La droite est mûre pour l’alliance sur l’axe de la Nouvelle Droite. Un double mouvement dé-diabolisation du Front National et dérive à l’extrême-droite de l’UMP est à l’œuvre. La droite est sans rivage à droite.

Les commentaires1 Commentaire

  1. Association: " Nous Français Issus de l'Immigration.." dit :

    Mais vraiment M. Copé, Madame le Pen,
    Rien d’autre à présenter aux français dans vos programmes que de s’attaquer encore une fois aux immigrés pour détourner l’attention des français et gagner à tout prix leurs voix?

    Merci M. Cambadélis pour ce témoignage.