L’union bancaire : un pas à gauche

par · 20 décembre 2013

drapeaueurope160Les contribuables ne payeront plus pour les crises bancaires. Voilà un engagement de François Hollande qui vient d’être honoré.

Depuis 18 mois la France socialiste bataillait ferme pour une supervision bancaire permettant de maitriser la spéculation financière. Si les mesures sont complexes, la philosophie est simple. Le capitalisme financier, l’argent fou, l’économie casino, les capitaux fictifs voir flottants doivent être régulés. C’est maintenant fait en Europe.

Ce qu’on appelle la résolution dans ce texte, permet même de casser les banques qui vont hors du chemin. Cela veut dire que celles-ci vont retrouver leur vocation principale à savoir financer l’économie réelle.

Ce pas dans la régulation est à l’image de la promesse du climat nouveau qui règne en Europe. La bonne gestion n’est pas une fin en soi. Elle s’accompagne de mesures structurelles pour maîtriser le capitalisme financier. Elle doit aussi déboucher sur des mesures de soutien à l’emploi comme l’aide à la jeunesse obtenu par François Hollande au sommet de Paris. Mais aussi de mesures concrètes de soutien à la croissance.

C’est un paquet réorientation qui change la donne en Europe. C’est un pas à gauche régulateur qui contredit la caractérisation sociale-libérale.

Les commentaires1 Commentaire

  1. Rousselot dit :

    Bonjour,
    Refus des Britanniques & surtout la City de Londres qui ne veulent rien changer avec l’économie casino & les paradis fiscaux.
    Jersey, Luxembourg, Suisses, ne renonceront pas au secret fiscal. Et Monaco cette machine à laver des mafias.
    Que peut faire l’Europe ?.
    La France & l’ Allemagne ont-ils des solutions pour faire plier les Britanniques & les paradis ?