L’astre mort UMP

par · 25 janvier 2014

cope-fillon-tiersL’UMP  n’est plus capable d’émettre une idée neuve. Son logiciel a fondu dans la mondialisation.

La synthèse entre les gaullistes néo-conservateurs, néo-réactionnaires, souverainistes ultra libéraux, démocrates ou chrétiens, européistes et centristes  ne s’opère plus faute de colonne vertébrale ou de ligne politique. La stratégie électorale est le résultat de la pression du courant frontiste et du courant centriste.

Parti électoraliste donc sans stratégie électorale, il s’en suit une série de tête-à-queue provoquant divisions et incompréhensions.

Sur le plan politique l’UMP est dans l’attente de Nicolas Sarkozy qui surgira le plus tard possible. Ce qui  handicape l’UMP, incapable  de défricher l’avenir, en tout cas pas audible. On attend « Godot  Sarko » pour savoir.

Incapable de faire l’inventaire du sarkozisme, car ce serait abîmer son seul recours, l’UMP erre comme Macbeth  « mon royaume pour un cheval ».

Les commentaires2 Commentaires

  1. Poilàgratter dit :

    Un des grands échecs de la politique de Sarkozy a été l’incapacité de mener une politique étrangère indépendante des Etats-Unis, à la différence du général de Gaulle, en particulier l’absence de vision de ce que pouvait être la position de la France en Europe et dans le Monde.
    Les différentes branches de la Droite se ressemblent malheureusement sur ce point.

  2. dominiques dit :

    Avec l’alternance UMP – PS, c’est aussi le risque du PS d’être demain un parti électoraliste.