L’incohérence de la politique américaine atteint des sommets

par · 24 février 2014

Barack ObamaSaviez-vous que sans une aide des peshmergas kurdes du Parti démocratique du Kurdistan (PDK) et de l’Union Patriotique du Kurdistan (UPK), les Etats-Unis n’auraient pas pu contrôler le Nord de l’Irak après l’invasion du pays en 2003 ?

Le puissant Président du PDK et du gouvernement régional du Kurdistan, Massoud Barzani, est invité par Barack Obama à se rendre le 27 février à Washington pour le rencontrer mais il refuse d’accepter l’invitation du Président américain car aussi incroyable que cela puisse paraître, ces deux partis dont le président de l’autre (UPK) n’est autre que Jalal Talabani, le Président de la République irakienne, se trouvent depuis 2001 sur la « liste noire » des organisations terroristes.

L’Administration Obama se dédouane en disant que c’est le Congrès des Etats-Unis qui a établi cette liste.

En attendant, Massoud Barzani a menacé de ne pas se rendre à l’invitation d’Obama le 27 février si cette liste n’est pas modifiée.

Une mise à jour s’impose quand on sait que figurent sur cette liste à la fois des partis influents qui peuvent jouer un rôle important dans les changements à venir dans la région alors que dans le même temps, les Moudjahidin du peuple iraniens, une organisation des exilés a été rayée de cette liste il y a plus d’un an sous la pression des lobbies anti-iraniens très actifs à l’époque auprès du Congrès.