Venezuela

par · 24 février 2014

logops160Préoccupé par la montée des violences au Venezuela, le Parti socialiste appelle au dialogue et au respect des droits fondamentaux garantis par la Constitution de ce pays. Il condamne la mort de manifestants et demande aux autorités de faire toute la lumière sur les circonstances de leurs décès.

Le gouvernement doit maintenir l’ordre public dans le cadre fixé par la loi fondamentale qui autorise le droit pacifique à manifester. Les secteurs de l’opposition hostiles au pouvoir doivent exprimer leur mécontentement dans le respect de la légalité constitutionnelle. Le Venezuela est un Etat de droit : il doit le rester.

Les Vénézuéliens ont voté à deux reprises en 2013. Ils ont élu un président, des députés et leurs autorités locales. La Constitution donne la possibilité à l’opposition d’organiser un référendum pour révoquer le chef de l’Etat. Les graves problèmes économiques, financiers et de sécurité publique que connaît le Venezuela ne se règleront pas dans la rue mais par la voie du compromis démocratique.