Nicolas Sarkozy pète les plombs et Pierre Charon avoue tout

par · 11 mars 2014

Pierre charonIl n’est jamais très agréable d’être mis en cause par voie de presse à l’occasion d’une affaire de justice vous concernant.

Nicolas Sarkozy n’échappe pas à la règle, embêté par l’affaire Copé,  bousculé par l’affaire Buisson, empêtré dans l’affaire Gilbert Azibert.  Il décide une contre-attaque sur un autre terrain : La colère des avocats contre la magistrature qui aurait outrepassé le droit en écoutant un avocat.

Avantage,  il n’est pas au centre de la polémique et le contre-feu est porté par d’autres. Tout Sarkozy est la ! Il pète un plomb lançant les avocats à l’assaut des juges pour mieux se protéger. Peu importe les dégâts si on peut ainsi disqualifier une accusation. Il a entendu François Fillon dire  » après les élections certains devront s’expliquer « . Il mesure le chiche soutien d’Alain Juppé. Il observe un Jean-François Copé trop heureux que les mouches aient changé d’ânes. Alors il fait charger contre les magistrats complices du pouvoir.

Mais voilà, sous François Hollande la justice est indépendante. Visiblement la droite ne l’intègre pas. Les écoutes Buisson nous avaient déjà informés que Claude Guéant  intervenait sur le Parquet. Mais hier le bon Pierre Charon a vendu la mèche. Trop heureux de se jeter dans la bataille pour son chef. Il traite le pouvoir de barbouzes et la garde des sceaux, Christiane Taubira, de menteuse. Pourquoi ?

Parce que lui qui était sous Sarkozy à l’Élysée, il sait que (dans ce domaine) tout remontait à l’Élysée. C’est pas beau cet aveu?

Donc à l’Élysée du temps de Nicolas Sarkozy,  le secrétaire général intervenait sur le Parquet puisque tout remontait à l’Élysée. C’est vrai que Nicolas Sarkozy est fondé à péter les plombs car en son temps l’intervention était monnaie courante.

La droite par habitude voit dans le présent les turpitudes de son passé aujourd’hui révolu !