Le Bunker Dogmatique ça suffit !

par · 4 avril 2014

JM BarrosoL’institution la plus détestée en Europe est la commission présidée par José Manuel Barroso.

Elle n’incarne aucunement l’intérêt général européen. Mais elle campe sur un ordo libéralisme pointilleux et arbitraire. Celui-ci n’a été légitimé par aucun peuple, dans aucune élection.

Mieux, son action dogmatique a produit une récession sans précédent et jeté les peuples dans la rue.

Au fond le raisonnement est simple. Les critères de convergence mis en place par le traité de Maastricht, à savoir 3% au plus de déficit public, sont éternels. Il faudrait s’adapter à tout, la mondialisation, la compétitivité, la modernité économique au marché. Mais les données des déficits sont intangibles quelque soient les données macro économiques. Et dans le même temps l’euro cher ruine les efforts de compétitivité. C’est la double peine.

Cette question sera le cœur du débat entre les conservateurs de Monsieur Junker et les progressistes socialistes de Monsieur Schulz.

Les socialistes vont encore plus loin, demandant que les investissements d’avenir : l’école, la recherche, voire les infrastructures numériques ne soient calculées dans les déficits.

Il ne s’agit pas de s’exonérer des réformes ou de ne pas faire d’efforts budgétaires mais de créer les conditions pour les réaliser. Il s agit d’œuvrer à une nouvelle croissance, tournant le dos à l’austérité.

Dans deux mois la commission issue du Parlement sera peut-être sur cette ligne. Et c’est la commission sortante qui doit être sortie, qui entonne son refrain punitif.

Allez ! Il est temps de les foutre dehors et de changer la commission pour changer d’orientation !