Génocide rwandais : la France n’est pas un Etat criminel

par · 6 avril 2014

logops160Le Parti socialiste dénonce les propos du président rwandais qui attribue à nouveau un rôle direct de la France dans le génocide de 1994. Ces propos provocateurs, à l’occasion du vingtième anniversaire de cette tragédie, sont un frein à la réconciliation et à la normalisation des relations entre les deux pays alors que le Rwanda a besoin de se reconstruire.

La France a fait toute la lumière sur les responsabilités des uns et des autres dans les événements de 1994 qui ont faits 800 000 victimes, principalement tutsi.

Le Président Kagamé par ses propos met de la confusion là où on a besoin de clarté. Il se déshonore en salissant l’honneur de la France et de la Belgique.

La France ne participera donc pas aux cérémonies à la mémoire des victimes, mais elle ne se laissera pas traîner dans la boue par le mensonge.

En revanche, parce qu’elle est fidèle aux valeurs de la solidarité internationale, elle demeure au côté des peuples pour le développement.