Réformer les territoires: une avancée démocratique, un facteur de solidarité, un gage d’efficacité

par · 3 juin 2014

logops160

La réforme territoriale présentée par le président de la République constitue un nouvel acte majeur du quinquennat pour accomplir et réussir le redressement économique et social de notre pays. Pour gagner la bataille de la croissance et de l’emploi, la France devait impérativement adapter son organisation territoriale à l’économie ouverte du 21e siècle.

Le Parti socialiste manifeste son entière satisfaction de constater la prise en compte de ses remarques de fond formulées au président de la République et au gouvernement.

Si la loi de décentralisation de 1982 a été une loi d’émancipation pour les collectivités territoriales, le Parti socialiste souhaitait que la réforme territoriale de 2014 soit une réforme d’efficacité de l’action publique, de solidarité entre les territoires, et d’une proximité démocratique réaffirmée pour nos concitoyens.

Les collectivités seront en situation de mener une action plus réactive et plus performante. La création de puissantes régions de dimension européenne et aux compétences exclusives en matière de développement économique constituera en ce sens un atout considérable pour préparer l’avenir.

L’accès aux services publics dans tous les territoires constitue une priorité de cette réforme. Il s’agit non seulement de garantir la cohésion entre les territoires mais également d’assurer à tous nos concitoyens, par des services publics riches de leurs personnels qualifiés, une égalité réelle de traitement.

La modernisation de la France ne peut s’accomplir sans une réorganisation profonde de son architecture territoriale. Si cette réforme territoriale est nécessaire et utile, elle demeure encore perfectible. C’est dans cet esprit que le Parti socialiste soutiendra la réussite de la réforme sans céder en aucune manière aux conservatismes.